L’Exception Marocaine (1)

22.02.2011 |  You Safe   |   Observatoire de la Transition Démocratique au Maroc

L’Exception Marocaine (1)

Cet article découle d’une réponse apportée lors d’un petit débat sur le champ politique au Maroc, j’aimerais le partager avec vous  afin d’enrichir le débat et de recueillir le sentiment des Marocains concernés par ledit champ. En y pensant, je m’aperçois que de plus en plus de personnes évoquent l’exception Marocaine dans leurs discours ces derniers jours. Dans cet article, j’essaye tout simplement de déceler là ou réside vraiment cette exception, surtout que beaucoup de régimes dans le monde arabe martelaient déjà la même expression à leurs concitoyens.

Comme ce groupe se nomme « Observatoire de la Transition Démocratique Au Maroc », je me dois de dévoiler mes appartenances politiques avant de décrire l’enchaînement de mes idées. Ce n’est peut être pas obligatoire, mais, cette transparence, vous permettra à vous et aux chers amis de ce groupe d’avoir une meilleure analyse et aussi de cerner les intentions des uns et des autres. Soit.

Je suis citoyen Marocain n’adhérant actuellement à aucun parti politique au Maroc. Ce n’est pas faute d’avoir cherché, mais tout simplement parce que la politique au Maroc est étrangement exceptionnelle (C’est bien là qu’il existe une exception marocaine). J’ai bien sur quelques convergences avec un ou deux partis, essentiellement le PSU surtout en raison de la stature intellectuelle et éthique de certains de ses dirigeants et sympathisants (C’est tout autant subjectif). Voilà que c’est fait, Je définie la politique au Maroc d’exceptionnelle pour une belle poignée de raisons,

Des structures politiques à ne plus rien comprendre, et je vais en prendre quelques exemples les plus parlants. L’USFP : un parti de gauche qui pratique une politique de droite, sans état d’âme aucun, ni descence (politique), d’ailleurs il a fini par privatiser tout ce qui rapportait quelques petits sous au pays, on pourrait carrément les appeler : les transfuges. Le PJD : Le petit parti se disant islamiste ou plutôt conservateur, qui se la joue ‘’démocratie interne’’ et récupéré par le pouvoir pour en faire un petit exemple d’illusion démocratique au pays. Ce parti ne cessera jamais de m’étonner, dernière supercherie en date, Mr El Moatassim qui se retrouve en 48h propulsé de Oukacha (Prison) au fameux CES désigné par SM (cherchez l’erreur). L’Istiqlal : Pas besoin de le présenter aux initiés, je vais juste le qualifier de substitut de la colonisation. Et puis il y’a deux aberrations de la nature politique : Le RNI de Hassan II et son jumeau qui n’est arrivé que quelques décennies plus tard, le PAM de Mohammed VI. Si on peut concéder aux autres partis qu’ils ont été créés sur des bases idéologiques (et puis des scissions un peu plus personnelles ou sur des positions de principe), les deux derniers n’ont aucun positionnement idéologique sur l’échiquier politique. D’ailleurs, comment pourrait-on être juge et partie en même temps ?? La grande question philosophique.

Bref, c’est juste un snapshot de ce qu’est la politique au Royaume à l’heure actuelle.

J’aurais peut être du commencer par les fondements de la vie politique au Maroc, qui donnent d’ailleurs lieu à ces errements. C’est tout simplement une affaire de définitions, le Maroc est considéré comme étant une monarchie constitutionnelle, ce qui veut dire en termes politiques une monarchie héréditaire avec un gouvernement qui limite les pouvoirs du roi. Ca ne veut aucunement dire une monarchie dotée d’une constitution où le roi s’accapare tous les pouvoirs. Cela dit, dans une monarchie comme la notre, qu’elle est la place des partis politiques, je ne la trouve pas, puisque les partis amenés par un tel régime sont voués à l’avance à un système politique figé, et par conséquent, à des intérêts loin de la sensibilité du peuple. D’ailleurs dans un système pareil, il vaut mieux ne pas avoir de partis tout simplement. Des associations de droit civil font largement l’affaire, et même plus. Voilà la réalité du système politique (à mon avis bien sur). Je pense qu’il faut dire les choses telles qu’elles sont, des partis politiques sans aucun pouvoir, c’est une mascarade, de la poudre aux yeux, et une illusion démocratique.

C’est tout cela qui constitue L’EXCEPTION MAROCAINE

D’ailleurs, j’espère que ce groupe constituera un premier petit noyau de discussion sur les attentes des uns et des autres concernant les changements à venir. Un espace de débat citoyen, politisé et ouvert à toutes les sensibilités. Les Marocains descendus le 20 février ont crié haut et fort : « Non à la subordination », ils ont exprimé leur volonté d’être considérés comme de vrais CITOYENS, parce que jusqu’à preuve du contraire, nous ne sommes que des SUJETS. Nous devons les soutenir, nous entraider, et créer des espaces de débat, d’échanges d’idées.

A la fin, un petit mot sur ce mouvement, qui de mon point de vue était une véritable réussite. Je ne vais pas émettre une analyse quantitative, bien qu’un nombre respectable de nos concitoyens soient descendus dans la rue (et c’est loin d’être insignifiant), mais qualitativement, ca a eu au moins le mérite de lancer ce que j’appelle aujourd’hui ‘’LES PREMIERES ASSISES NATIONALES SUR LA POLITIQUE AU MAROC’’, ce que n’ont jamais pu faire les pseudo partis politiques.

J’essayerai de revenir sur ce mythe d’Exception Marocaine sur une base un peu plus logique, afin de donner mon point de vue sur l’aberration des arguments avancés par les partisans de cette « théorie ».

Bien à vous.

About these ads
Ce contenu a été publié dans Maroc, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à L’Exception Marocaine (1)

  1. Moons7 dit :

    Exactement ce que je pense! Bravo pour l’article

  2. dalamix dit :

    Tout à FAIT d’accord avec cette analyse,j’ajouterais que les soit disant socialistes à force de courir derrière les postes ,ils ont vendu leur âme au diable,QUANT à ces traitres de l’istiklal,on sait tous que c’est le parti des juifs fassi.les benkirane,ben aboud ,etc tout ceux qui ont un nom commençant par ben sont d’origine juif.ET C’EST EUX QUI FORMENT le gros des troupes des sbires du regime!
    ET pour finir je dirais que si les marocains ne bougent pas pour changer leur destin,et leur statut ils auront louper le rendez vous avec l’histoire!
    BASTA avec ce regime fedal moyen ageux et corrumpu,qui s’est construit sur le clientelisme la corruption et la repression!

  3. agharass dit :

    Alors là bravooooo

    Je suis tout d’accord avec toi mais a quelque details !

  4. salem dit :

    En politique comme dans la jungle ou dans la vie en
    En politique comme dans la jungle ou dans la vie en societe, c’est le plus fort ou le plus fute’ qui
    gagne toujours – C’est non seulement la loi des hommes, de l’evolution, mais aussi celle de la selection naturelle pour permettre l’amelioration
    Dans la vie,en politique,dans la jungle,c’esttoujours
    le plus fort ou le plus fute’ qui gagne.

    Et si le champion est non seulement fort et ruse’
    mais aussi humaniste, populaire et accepte’, c’est
    tant mieux pour son peuple -

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s