Psychologie du Peuple Marocain #20FEB

Du haut de mon innocence et de mon "dkhol-f-souq-rassisme" de jeune citoyenne marocaine totalement réceptive aux discours sur la Grande Nation Marocaine et aux vertus des Grandes Réformes Démocratiques entreprises pour le bien d’un peuple qui n’en demandait/méritait pas tant, je me suis jamais demandé comment un peuple "mineur, analphabète et qui n’a besoin de rien sauf de manger à sa faim "pouvait appréhender la question politique, jusqu’au dialogue quelque peu rocambolesque entre deux "citoyens" auquel j’assistai dans un taxi casablancais.

Assise dans le valeureux et poussif véhicule, je lisais tranquillement un article de société traitant du Syndrome de Stockholm et le définissant comme suit :

"Ce syndrome se dit de la propension des otages partageant longtemps la vie de leurs geôliers, à développer une empathie, parfois une sympathie envers ces derniers".

Derrière moi, deux jeunes individus discutant avec beaucoup d’animosité, je décide donc d’arrêter ma lecture et de m’instruire de leur débat.

Je tiens à prévenir mon lecteur avant de débuter la retranscription du dialogue que pour les besoins de ce billet, et parce que mon imagination me démange, j’ai attribué à mes camarades de taxi un nom, une vie et tout ce qui s’en suit, et ai essayé, dans la mesure du possible et surtout du convenable, de reprendre textuellement leurs échanges.

A gauche donc du véhicule, Rachid, la trentaine, tempes grisonnantes, fausses Ray-Ban visées sur la tête, le regard avachi, représente l’archétype du chômeur propre sur lui que l’on croise dans toutes les familles qui se respectent. Bac en poche, licence en économie à l’Université de Casablanca, issu d’une famille des plus lambda : papa ouvrier au black, maman au foyer faisant des ménages quand le blackne paye plus, une ribambelle de frères et soeurs, le tout entassé, comme il se doit, dans un deux-pièces crasseux des faubourgs de Casablanca.

Vous l’aurez deviné, Rachid n’a, pour égayer son quotidien passionnant qu’une seule activité -si l’on peut qualifier le fait de regarder un petit écran avachi sur une chaise d’activité – : il est supporter du FC Barcelone, auquel il donne le surnom affectueux de Lbarsa.

A droite, Karim, jeune homme de 25 ans, keffieh autour du cou, la verve d’un Che Guevara en manque d’inspiration, la barbiche mal rasée, poursuivant son doctorat en sciences humaines avec le soutien attendri d’une maman coiffeuse et d’un papa que personne n’a jamais vu.

Karim : Tu viens à la manif’ cette apres-midi ?

RachidDe quoi tu parles Il y a un match ?

K.: Mais non camarade ! Ces abrutis ont mis Abdelsamad (ndla : étudiant du syndicat islamiste de l’université) en prison. Il a disparu depuis cinq jours, et personne n’a de ses nouvelles, même pas sa famille.

ROuais, si ça se trouve il a juste fugué avec sa copine, il réapparaîtra. Pas la peine d’en faire tout un plat

KRien à voir ! Un camarade l’a vu se faire menotter par deux gars qui l’ont poussé dans une Citroën,en face du snack de la fac. Il faut vraiment que tu viennes avec nous, c’est fou cette histoire ,on ne  peut pas se taire !

R :  Ecoute, mec, d’abord cette histoire, ce n’est pas mes affaires, en plus il n’avait qu’à pas se mêler de politique et de trucs qui sont trop grands pour lui. Il a cherché les problèmes, il les a eus, ce n’est pas moi qui vais aller le féliciter pour ça.

KAvec ce genre de discours mon frère, on va se retrouver en Corée du Nord ! Et en plus, si un jour ils te raflent sans raison , tu ne voudrais pas qu’on fasse tout pour te sortir de la ?

RSérieusement Karim, je m’en fiche, et de toutes les façons, le gouvernement, les flics, le Pacha même, c’est tous des pourris, et des vendus. S’ils veulent rafler ils raflent ! Moi je me tiens à carreau, et qu’Allah me préserve de ces voleurs. Et puis oublie pas qu’on a un Roi génial, qui fait tout pour un peuple tout juste descendu des montagnes .Donc  au lieu de manifester comme des Suisses, laissez tomber vos idéaux occidentaux, et commencez par vous éduquer vous-même ! On a que ce que l’on mérite. 

 

Je vous épargnerai, par respect, la suite du dialogue, et notamment les noms d’oiseaux et la profondeur des réflexions métaphysiques qui s’en suivirent.

Toujours est-il que Karim et son camarade descendirent tandis que je terminai la course, un sourire mi-figue mi-raisin accroché aux lèvres, jusqu’à mon domicile.

Ce n’est qu’une fois arrivée chez moi, que reprenant la lecture de mon article portant sur les victimes de kidnapping et du syndrome qui s’en suit, qu’une révélation me percuta, en réponse à la question que je ne m’étais jamais posée :

- Pourquoi mon peuple se complait dans sa misère politique, allant jusqu’à accepter la torture, l’oppression et les décennies de pillage de ses bien ?

- Parcqu’il souffre, et que nous souffrons tous du syndrome de Stockholm.

27.04.2011 |    F. El Idrissi | eplume.wordpress.com

About these ads
Cette entrée, publiée dans Maroc, est taguée , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

5 réponses à Psychologie du Peuple Marocain #20FEB

  1. marokino dit :

    Alors là, si ce n’est pas de la psychologie, je n’y connais rien! Et en fait je suis nul en psycho; mais je sais reconnaitre un article nul comme ce que je viens de lire là!

  2. dima dit :

    Un manque de respect flagrant au peuple marocain…

  3. med dit :

    "La yoghayyiro laho ma bikawmine hatta yoghayyiro ma bi anfossihim", "Nassou allaha fa anssahom anfossahom", "Kontom khayra ommatine, taamorouna bilmaâroufi wa tanhaouna âni lmonkar", "Alla bidikri lahi tatmainno al koloube"………..
    Je ne sais pas pourquoi en fait toujours référence aux occidentaux lorsqu’on veut analyser une situation locale. Complexe d’œdipe, syndrome de Stockholm….. Nos modes d’action, notre culture, notre histoire, nos réactions….sont différents. Si eux, se basent sur une raisonnement précis, c’est qu’il leur est propre. Nous autres, soit disant musulman, nous prenons leurs idées et nous nous les appliquons sans nuances et sans facteur de pondération. Le résultats attendus est aberrant donc. Utilisons nos méninges un tant soit peu. Les autres n’ont pas le monopole du raisonnement, ce sont nos ancêtre qui le leur ont appris. Sans Ibni rochd, alias averroes, pour ne citer que celui ci, ils n’auront pas connu ce siècle qu’ils appellent des lumières. par ailleurs, ils falsifient tout. Les noms des savants, les découvertes, même leur livre sacré l’a été, que dire du reste.
    Mes amis, soyons objectifs, cessons de nous rabaisser intellectuellement et culturellement. Lisons un peu et critiquons d’une manière constructive. Leur guerre psychologique est saillante. Ils nous font apprendre que nous n’étions et que nous ne sommes rien, des arriérés, des tiers mondistes, des obscurantistes….. Ils oublient l’histoire. Qu’elle est faite par l’apport de chacun. Chinois, Grecs, musulmans, Européens, Américains…… La roue de l’histoire tourne. Lorsqu’on arrive à l’apogée, vient inéluctablement la chute; c’est une loi naturelle qui n’a pas de démonstration. Ils suffit juste d’observer et de contempler: "Fi anfossikom, afala tobsiroune". Merci

  4. kb dit :

    Dima, dans la banderole du haut il y a précisé : "Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie" …
    elle y arrive très bien je trouve. Il n’y a point là de manque de respect juste le point de vue d’une autocritique virulente…

  5. said dit :

    je crois que discuter sur un sujet politique et coment il est percu par lesmaroc c’st pas aussi aisé parce quele monde mythique et patriarque n’aide pas a penser et voir si clair c’est pour cela que ni le syndrome ni quoi que soit ne pousser le gens a penser politique puisque c’est un sujet aussi rationale et le monde marocain est myhtique et patriarque; n’oublie pas que la politique c’est une disipline aussi rigoreuse. pour moi le taboo politique comme le taboo sexuel est une perception rational pas emotive et pour voir un syteme aussi archaique comme celui du maroc c’est pas aussi facile et a porté de tous ni pour un diplomé ni pou un soidsant cultivé le rideau est opaque pour voir si clair enfin pas dans notre culture pollué de taboos et n’oublie pas the brainwashing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s