La gestion des manifestations actuelles au Maroc, l’art et la manière

Alors que le Maroc vit actuellement au rythme de manifestations populaires, ces dernières sont contestées dans leur légitimité par le gouvernement et une partie de la population. Quelques mises au point sur les rôles et les droits de chacun me semblent nécessaires dans ce cafouillage.

Sentiments et expressions dans le cadre de la loi

Il faut savoir que la Constitution actuelle du Maroc, fût-elle contestée sur certains aspects, garantit néanmoins dans son article 9 « la liberté d’opinion, la liberté d’expression sous toutes ses formes et la liberté de réunion; en précisant qu’ »il ne peut être apporté de limitation à l’exercice de ces libertés que par la loi ». C’est dans ce cadre que s’inscrivent les appels à manifestations du mouvement du 20 février relayés par les associations et partis politiques qui y souscrivent. Elles sont donc tout à fait légales et légitimes. Ce qui ne l’est pas, par contre, ce sont les tentatives de « limitation » de ce droit.

Le gouvernement tente de limiter ce droit en interdisant les manifestations sous prétexte que le mouvement de coordination de ces manifestations n’est pas une association formellement déclarée. D’autres moyens de limiter ce droit est de recruter des agents (dits baltagias) afin de semer le trouble au sein d’une manifestation et donner ainsi le prétexte à la police d’intervenir et de la disperser. Cette vidéo prise à Fès illustre de manière pédagogique ce procédé.

Sous l’autorité du gouvernement, les forces de l’ordre jouent un rôle crucial dans la réussite ou la mise en échec d’une manifestation. Nous avons reçu des félicitations du monde entier après le déroulement pacifique des manifestations du dimanche 20 février (en début de journée notamment). Nous pouvons nous en réjouir sans oublier que nous n’en attendons pas moins des autorités. Il en est autrement lorsque ces forces interviennent avec une violence démesurée et semble interpeller arbitrairement des manifestants, sachant que les pratiques de sévices et de violences policières dans les centres de détention dans notre pays sont toujours de vigueur.Cette vidéo-ci est choquante puisqu’on y voit à la fin le passage à tabac d’une personne alors qu’il est déjà à terre et encerclé par un groupe de policiers. Faire peur aux gens est un autre moyen de limiter notre droit à manifester.

Par ailleurs, une partie de la population, qui n’entend pas le message derrière ce mouvement, tente de s’y opposer avec virulence (et vulgarité par moment). D’autres initiatives tendant à limiter ce droit consistent à organiser des manifestations avec des messages contraires ou braquant. En effet, une tentative avortée d’organiser une manifestation « d’amour pour le Roi » avait notamment circulé avant de proclamer que l’amour pour le Roi se manifestera en boycottant la manifestation du 20 février. J’ai envie de chanter comme Tina Turner « What’s Love Got To Do With It » ? Toute la dynamique politique et populaire aujourd’hui tourne autour de réformes proprement juridiques (Constitution, système judiciaire et administratif, etc), les sentiments et l’amour n’ont donc rien avoir avec ce débat, c’est plutôt une tentative de le fuir.

Le porte parole du gouvernement quant à lui, dans une sortie visant à priori à tempérer les enjeux des manifestations du 20 février, affirme maladroitement qu’elles « sont une chose normale et s’inscrivent dans le cadre de la pratique démocratique ». Non monsieur le ministre, une manifestation n’est jamais « normale » car elle illustre l’expression d’un malaise de notre société. Aussi « la pratique démocratique » consiste pour le gouvernement à agir avant que le peuple n’en arrive à manifester sa colère dans la rue. Certains même ironisent sur l’existence de « manifestants professionnels » qui manifestent en permanence quelque serait la situation, occultant ainsi que ce qui est permanent est plutôt le contexte révoltant que dénoncent courageusement les militants.

Enfin, un mot sur les émeutiers auteurs d’actes de vandalismes en marge des manifestations. Il est clair que ces actes ne sont pas à mettre sur le compte du mouvement du 20 février puisque ce dernier insiste sur une action pacifique (dont l’efficacité a été démontrée par les égyptiens) et que les émeutiers, eux, ne portaient aucun message. Il est également clair que personne ne souhaite que ces actes de violence se produisent car ils ne portent rien de constructif. Néanmoins, j’aimerais porter à l’attention de tout ceux qui pointent du doigt ces jeunes en les traitant de tous les noms d’animaux la chose suivante : Un niveau basique de psychologie et de sociologie devrait nous interpeller sur les raisons de ces actes. Un être humain peut il devenir subitement fou au point de sortir saccager des bâtiments sans aucune raison ? à l’instar des émeutes des banlieues en France en 2005, ces actes de casse sont en réalité l’expression primaire d’une violence subie par ces jeunes au quotidien. Les vitres et matériels cassés ici et là ne sont rien à coté de la souffrance et du mal être vécus chaque jour par une large frange de notre jeunesse en son for intérieur. Je ne cherche nullement ici à justifier leurs actes que nous regrettons tous, mais à faire preuve d’indulgence et de compréhension, en tenant compte d’une violence qui ne dit pas son nom qui s’abat sur ces jeunes coincés entre le désespoir local et l’option d’une barque aventureuse vers l’Europe. L’Etat, en ne leur apportant pas de solutions concrètes, porte donc une part de responsabilité dans ces actes de vandalisme.

Pour la garantie de l’exercice civique de son droit

Nous devons donc tous retrouver nos esprits, nos valeurs et nos droits afin de traverser dignement cette étape de notre Histoire.

J’invite les initiateurs de manifestations anti-mouvement du 20 février, qui ont tout à fait le droit de s’exprimer, à choisir des dates différentes ou, au moins, des lieux différents afin d’éviter une confrontation directe dans la rue entre pros et opposant à ce mouvement. Aussi, les revendications de ces manifestations devraient elle être objectives, c’est à dire que si ces personnes sont pour le statu quo qu’ils l’inscrivent clairement.

Le gouvernement, quant à lui, doit se montrer coopérant avec le mouvement du 20 février afin de lui garantir son droit constitutionnel de s’exprimer dans la rue. La non déclaration d’une association est une formalité qui prend 30 mn (en théorie) et ne devrait pas constituer en soi un motif de limitation de ce droit. Il est possible de proposer à des associations prenant part aux manifestants d’assumer la responsabilité en attendant l’aboutissement des formalités. Par ailleurs, j’exhorte le gouvernement à cesser les pratiques visant à empêcher les manifestations, telles que celles-citées plus haut ou la perturbation des moyens de transport. Aussi, ce qui est demandé aux forces de l’ordre est de savoir précisément quand est ce qu’il faut intervenir et, dans cette éventualité, repérer précisément les éléments semant le trouble et les neutraliser sans abuser de la violence.

Enfin, les organisateurs des manifestations doivent poursuivre leur efforts en terme d’organisation, de relations avec les autorités, de services d’ordre et de communication. Que les casseurs ou intrus à la manifestation soit neutralisés par les manifestants eux même et remis aux forces de l’ordre lorsque cela est possible. Que les messages portés soient unifiés et réduits afin qu’ils soient mieux entendus.

27.02.2011 |  Réda Chraïbi |  www.redachraibi.com/wordpress

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La gestion des manifestations actuelles au Maroc, l’art et la manière

  1. eplume dit :

    Ceci est une discussion ayant eu lieu au sujet des manifestations du 20Fév qui me semble intéressante à partager avec vous afin que vous puissiez comprendre la complexité(qu’on veut nous faire croire) du sujet :

    Younes Zerrouq:

    Ce n’est pas parce que tu penses détenir la vérité que tu la détiens pour autant.
    Ton article est hautain envers les millions de marocains qui ne pensent pas comme toi (moi y compris).
    Tu les critiques sur les attaques personnelles, mais tu te permets de les juger et de presque les traiter d’ignorants en utilisant d’autres termes.
    Depuis combien d’années tu n’as pas vecu au maroc reda ?
    Ta fenetre sur le maroc depuis des années c’est les rapports, articles, ou autres sources d’informations. Est ce suffisant pour juger ?
    Toi qui aimes donner l’exemple de la tunisie dans les classements (parce qu’ils étaient mieux classés que nous dans tes fameux rapports), la tunisie est la preuve indéniable que les rapports dont tu parles sont bon pour la poubelle. ( je ne crois pas que j’ai besoin d’expliquer pourquoi).
    La corruption existe oui, et il faut la régler, mais pourquoi la méthode brutale ?
    Est ce que tu as vu toutes les violences et les vols qui se sont passés dans les différentes villes du pays le 20 fevrier ? Tu ne verras pas ces images à la télé, c’est sur internet que ça circule. C’est tout simplement inadmissible. Les voyous et les extremistes se frottent les mains grace à « vous » (le vous est dans l’absolu je ne te désigne pas toi).
    Nos problèmes peuvent se régler de meilleure manière, voilà ce que tu ne veux pas comprendre REDA. Les gens ne sont pas ignorants comme tu le dis,ils sont conscients de ce qui se passe, mais ils sont rationnels et veulent que les choses se règlent différemment.
    Avant de critiquer les autres, donne l’exemple.
    (PS: j’aurais bien aimé voir ta réaction si ta famille était en danger au maroc à cause de ce qui pourrait se passer en cas de déstabilisation (ce qui n’est pas le cas pour le moment hamdolah). C’est facile de donner des leçons de théorie quand on est loin et à l’écart du problème).
    Je ne suis pas du même avis que toi sur certains points, et t’inquiete « je lis les journaux », « je n’ai pas peur du gouvernement », « je ne suis pas influencé par la propagande », « je m’intéresse à la politique » …ect. je viens de reprendre quelques jugements de ta part écrit sur ton article et concernant ceux qui ne pensent pas comme toi.
    Montre que tu es intelligent en n’écrivant plus ce genre de jugements ridicules.
    A mon avis, tu es hors sujet, et tu n’as pas compris. Touuuut ce dont tu parles les gens le savent, mais on est libre de choisir la solution qui nous convient le mieux, ne la choisis pas pour les autres et ne considère pas celui qui ne pense pas comme toi comme « ignorant ». C’est ridicule, pour ne pas utiliser un autre terme plus fort.

    _______________________________________________________________

    Aidarous Yasser:

    Si ce que tu reproches à Réda est vrai, tu devrais être capable de savoir que tu fais la même chose sur ce que tu as écris.

    « les rapports dont tu parles sont bon pour la poubelle »: tu as toute ta raison ? Dis- toi que même si les chiffres sont erronés (c’est ce que tu veux dire par bon à la poubelle ?), ceux qui investissent au Maroc regardent ces rapports là surtout le Global Competitiveness Index. Le gouvernement lui-même ne nie pas ces chiffres (Tu peux jetter un cout d’oeil sur les rapports du ministère des finances). Et si les gens (tout le monde) ne se base pas sur des chiffres, tu proposes de te baser sur quoi ? des rumeurs ?

    Par contre tu as raison en disant qu’il ne faut pas des solutions imposées. Il faut que les gens acceptent ces solutions. Mais il faut déjà les proposer….
    _______________________________________________________________

    Réda Chraibi:

    Younès, pour la Nième fois, ne me fais pas passer pour celui qui souhaite ou incite à la violence et au chaos au Maroc, car ce n’est pas du tout vrai.

    Je veux bien que l’on règle les problèmes. Certains comme moi proposent de réformer la Constitution pour la rendre démocratique. Ce n’est pas « brutal » comme solution, c’est tout ce qui a de plus civilisé.

    As tu des alternatives ? des solutions ou pistes qui n’auraient pas été déjà essayé ?
    _______________________________________________________________

    Younes Zerrouq ‎@Yasser: Biensur que c’est exagéré quand je dis « bon pour la poubelle », il ne faut pas le prendre au premier degré, mais je pense que tu as compris ce que je voulais dire par là. Avant ce qui s’est passé, tout le monde faisait confiance en la tunisie à cause de ces « fameux » chiffres. Ce que je veux dire c’est qu’il ne faut pas se baser aveuglement sur ces rapports.

    @Réda: La meilleure solution qui existe est le dialogue. Pas besoin de faire une démonstration de force et donner l’occasion aux voyous de faire leurs actes de vandalismes et trouble à l’ordre public.
    Le problème c’est que cette marche vient après celle de la tunisie et l’egypte et certains manifestants ne peuvent pas dissocier entre « notre » manif et les leurs.
    Une manifestation se serait très bien passée si elle était faite dans un autre contexte.
    L’important maintenant c’est de laisser passer l’orage, et régler les choses de manière pacifique par la suite.( et pourquoi pas une manif, ça ne serait pas du tout la même chose).
    (PS: Certains manifestant avaient un discours identique à celui des egyptiens ou tunisiens, c’était du délire total. On a besoin de la monarchie et sans elle on traverserait une longue période très difficile sur le plan politique et dont les conséquences à long terme ne peuvent être connues par personne).
    Ta solution pour réformer la constitution…oui pourquoi pas? est ce que j’ai dis que j’étais contre ? J’ai qualifié de « brutale » la manière utilisée vue la conjoncture actuelle , et on a eu un avant-gout de ce que ça va avoir comme conséquences. Il y a des gens qui n’attendent que l’occasion pour foutre le bordel, alors pourquoi leur donner cette opportunité?
    Réglons les choses autrement. Tous les marocains sont conscients des problèmes, et ceux qui ne partagent pas ton avis ce n’est pas parce qu’ils croient que tout va bien au maroc, mais juste parce qu’ils sont rationnels et veulent que les choses se fassent différemment.
    _______________________________________________________________

    Tou Mehdi:
    ‎@ Younes
    @ux autres

    Attendez, ce qui je n’arrives pas à comprendre (excusez mon degré de brutalité,ou bien ma potentielle ignorance, tout dépends sous quel angle de vue vous me regardez) , Mais pourquoi vous associer systématiquement les revendications du 20 février (manifestations pacifistes) aux fouteurs de troubles ?!! N’essayez pas de me faire croire que la relation de causalité est intrinsèque !!! Si volonté y est de la part des décideurs politiques, les services d’ordre seront en mesure de bien traiter le problème de manière intelligente. C’est à dire que la police droit agir avec fermeté avec ces fouteurs de troubles…avec une tolérance Zéro. Et parallèlement elle doit encadrer et assurer la sécurité de ceux qui ont fait le choix de manifester de manière pacifique. Et si cela s’avère être trop demandé à nos politiciens ainsi qu’à notre police de sûreté nationale, Je propose tout simplement que cette incapacité, et manque de professionnalisme soient à leurs tour ajoutés à la liste des revendications du mouvement du 20fév.
    Vous savez, et je ne passerai pas par 4 chemins, ce dont j’ai peur, et j’espère me tromper, c’est que la stratégie occultée soit de laisser faire les fouteurs de trouble agir, les mettre au premier plan, et par conséquent affirmer que les manifestations ne devront être autorisés car inéluctablement aboutiront à un climat d’instabilité. De cela, bien évidemment, découlera l’aporie (imposée) : Stabilité/Injustice ou Instabilité/Justice.

    N.B: J’ai employé le mot  » Aporie », car c’est ainsi qu’on veut ne le faire comprendre, et vous savez aussi bien que moi que « Tout bruit écouté longtemps devient une voix ».
    _______________________________________________________________

    Younes Zerrouq ‎@ TOU mehdi: tu es bien naif, et ton analyse a beaucoup de lacunes.
    Le lien entre la manifestation et les fouteurs de troubles n’est même pas à démontrer, c’est une évidence. Ils ne sont pas sortis par hasard ce jour précis.
    Concernant la capacité des forces de police…si tu veux stopper ces voyous il faut utiliser la manière forte, or c’est exactement ce que les autorités veulent éviter parce que des images de violences envers les « manifestants » (meme si ce sont des voyous en réalité, c’est ainsi que ça va être utilisé) , cela va renforcer les « eternels opposants » et ça sera un argument en plus pour convaincre les simples d’esprit pour qu’ils rejoignent leurs rangs. (et toi tu veux l’ajouter parmi les revendications looool, on dirait que c’est devenu un loisir pour certains lool ). La police devait contenir les violences sans forcer , et c’est ce qu’il fallait faire. Si ils voulaient ils auraient arrêté ces merdeux vite fait en utilisant la force, mais biensur on aurait vite crier « DICTATURE »  » REPRESSION » BLA BLA BLA!!!! y en a qui n’attende que l’occasion pour écrire de la merde.
    Ceux qui étaient derrière cette manif du 20 doivent être très frustrés parce qu’il faut dire que c’était un flop total car le peuple n’a pas suivi et le gouvernement ne leur a rien donné de quoi se mettre sous la dent lol.

    @ othmane touzani: Enfin quelqu’un de la liste d’amis de réda qui partage mon opinion loool… dommage que les autres ne commentent pas car je sais que ceux qui partagent mon avis sont majoritaires…et de loin.!!
    _______________________________________________________________

    Réda Chraibi:
    Younès, les casseurs n’ont rien à voir avec les manifestants pour les raisons suivantes :

    L’appel des jeunes était clairement pacifique. Donc ceux qui ont agi autrement ne répondait pas à cet appel là

    L’appel portait des messages bien clairs, alors que les casseurs ne portaient aucun message. Dans certaines vidéos on pouvait entendre certains d’entre eux scander « malikouna waahed, mohamed saaadess » (!!)

    Alors que les manifestants ont commencé leur sit in le matin, les casseurs ont attendu la fin de la manif pour débarquer.

    Sinon, je partage la remarque de Mehdi (ça ne t’étonne pas hein :p). Les militants des droits l’homme ne milite pas pour le droit de manifester sans qu’il y ait de policiers dans la rue. Une manifestation sans service d’ordre est inconcevable tellement c’est dangereux. Le rôle des policiers est d’être présent et n’intervenir que lorsqu’il y a manifestement de la casse. Ce n’est pas compliqué c’est facile à remarquer. Dans toutes les vidéos des casseurs, est ce que tu as vu des policiers se tenir debout devant eux en les laissant faire ? je ne le pense pas, et leur absence sur les lieux est à mettre sur leur compte
    _______________________________________________________________

    Tou Mehdi:
    ‎@ younes:

    1. Je ne savais pas que j’allais être amené à te rappeler des choses tellement évidentes qu’elles seraient ridicules de les évoquer. Mais visiblement, ta manière de communication, nécessite bien une mise au point.
    2. Mise au point: Younes, on ne se connait pas, donc cela doit te servir de base vis à vis des mots que tu utilises. Je m’explique: tu as tendance à vouloir ridiculiser ton interlocuteur dans le but de le provoquer et le ramener à une discussion axée sur le ton et non sur le fond. Ce qui pourra déstabiliser ton interlocuteur et le pousser à devenir à un instant précis, irrespectueux si son orgueil prime sur ses convictions. Et de cette façon, l’affaire est faite et tu sors en gagnant. Autrement, si la personne avec laquelle t’es en dialogue, est à la base en maque de confiance (manque d’infos entre entre, insuffisance en terme de culture…), rien de plus simple que de la traiter de NAIF, et ainsi tu paraitras ( Mr Younes comme étant la lumière pour guider les naïfs). Et là aussi tu es en sors gagnant.
    Gagner est une chose ? la manière en est autre !!!
    Cher Younes, si tu relis ton commentaire tu constateras , qu’il ne s’agit pas d’un dialogue d’égal à égal, mais bien d’une discussion, limite, entre un prof et un petit écolier.
    3. un dialogue sincère repose sur une envie d’aller vers une solution commune. Elle doit s’articuler sur les bonnes manières et non sur la stratégie de ridiculisation de l’autre. Dommage que tu réagisses de cette manière car cela me pousse à croire que tu fais partie de ceux qui ne peuvent paraitre qu’en faisant disparaitre les autres. Et cela s’appelle la Facilité.
    4. Saches qu’en principe, lorsqu’on est sur de ce qu’on avance, certain de ce qu’on défends, on ne doit pas ruser pour le faire triompher. Ou bien dois-je te rappeler que le fait que tu utilises des moyens immoraux pour arriver à des fins morales, cela démontre tout simplement que tu es de mauvaise intention. J’aimerai me tromper.
    5. Quand j’ai demandé à se qu’on excuse mon ignorance, Cher Younes, cela veut dire que tu dois être plus intelligent dans ta répons notamment en cherchant des arguments solides loin de la facilité ( traitre l’autre de naïf, ignorant, simpliste, ignare…)
    5. Revenons maintenant au fond. Quand je te dis que l’on ne doit pas associer le 20fev et les fouteurs de trouble, ça ne veut pas dire que la sortie de ces casseurs était juste un hasard du calendrier. je ne suis pas idiot à ce point là (car vraisemblablement c’est comme cela que tu me vois) . Bien sur qu’ils ont profité de l’occasion pour agir de façon violente. Mais cela ne doit aucunement justifier l’affirmation selon laquelle les organisateurs des manifestations du 20fev ont intentionnellement contribué à ces violence (Violence, dont les acteurs sont des éléments qui ne font pas parti des manifestations organisées). Donc, c’est tout simplement des gens, qui ont profité de la situation pour manifester de la violence.

    Cela dit, je reviens à la question à laquelle tu n’as pas apporté de réponse: Devrons nous accepter la stabilité au détriment de la justice ? C’est cela que tu préconises ? Pour qu’il n’y ait pas de casseurs, il faut interdire les manifestations pacifistes ? C’est cela ton approche ?
    6. Quand je te dis que le rôle de la police est celui d’assurer la sécurité des manifestants pacifistes et de réprimer fermement les éléments perturbateurs. Tu me réponds, que la police n’a souhaité faire usage de violence pour paraitre clean car l’inverse donnera des arguments aux opposants !!! Mais, est ce encore un exercice de naïveté !! ? Cher Younes, si la police n’est pas capable de distinguer les manifestants pacifistes des casseurs… alors que les policiers changent de métier… qu’ils optent pour une autre profession (peintre, marabout, artiste ou autre) … car autrement je me demande à quoi ils servent ces policiers ? qu’il est leurs rôle ? Pourquoi on les paye ? Tu vas me dire que c’est dur de comprendre que les manifestant encadrés par des organisateurs avec des pancartes sont difficile à différencier de dizaines de jeunes qui sont là juste car il n’y pas grand choses d’autres à faire ?!! N’insulte pas mon absence d’ignorance.
    7. Quand je te dis qu’ils doivent ajouter à leur liste de revendication, une demande de plus de professionnalisme des forces de l’ordre, ce n’est pas pour rien. Pour être Clair, c’est une réforme de la formation de la police à quoi je fais allusion. Un système qui permettra de former une police en laquelle les citoyens auront confiance et non pas une police corrompue et seulement crainte (là encore, je ne généralise pas).
    8. Comme tu affirmé que j’écris de » la merde », j’ai juste un petit conseil à te donner: Changes de lunettes car il y a de fortes chance qu’elles soient essentiellement faite à base de merde ( je pèse mes mots et je ne dis pas « tes yeux », car les lunettes ça peut être l’ensemble des a priori que t’as sur le monde qui t’entoure alors que tes yeux sont la bonne intention sur laquelle tes lunettes ont prit le dessus.
    ______________________________________________________________

    Réda Chraibi:

    Je rajoute que le métier des policiers chargés de maintenir l’ordre est d’être capable de repérer des casseurs en flagrant délit et les appréhender en usant d’une force proportionnée. Il est par exemple inutile et révoltant de voir des policiers rouer de coups une personne déjà par terre et encerclée de policiers, quelque soit le délit qu’on lui reproche.
    Illustration avec cette vidéo prise le 20 février http://www.youtube.com/watch?v=Tg0xNy1mOBU&skipcontrinter=1
    ______________________________________________________________

    Younes Zerrouq:
    ‎@mehdi je ne voulais pas te rabaisser…mets ça sur le compte de l’émotivité et depassons ça. Tu as raison, je n’aurais pas dû te parler comme je l’ai fais, et ce n’est pas dans mes habitudes.

    Maintenant, sur le fond:
    1- je ne suis pas contre les manif, et réda peut te le confirmer. Je suis pour une autre approche pour arriver à une solution. Tous les marocains sont d’accords sur les problèmes, mais on diverge sur la solution proposée…et pour ta question: oui, la stabilité du pays est prioritaires pour moi, donc nos problèmes doivent se régler d’une autre manière.
    2- Je ne t’ai pas dis que la police ne sait pas différencier entre manifestants et voyous. Mais les médias et ceux derrières cette manif s’en foutent…ils vont prendre les images et les utiliser en montrant une image de systeme dictateur et repressif comme ils souhaitent le montrer. Desolé, mais ne me dis pas que tu ne sais pas ça.

    @ REDA: la manifestation, son contexte, et toute la propagande faite au préalable, a donné une autre dimension à cette manif .
    Meme si les manifestants n’ont rien à avoir avec les casseurs, cela n’enlève pas le fait que c’est à cause de cette manif que ces casseurs ont pu avoir le champ « libre ». Donc le lien est bien là, tu ne peux pas le nier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s