Réponse de Karim Tazi à la lettre de Mr Yosr Tazi

   08.03.2011 |   Karim Tazi    |     eplume.wordpress.com


Réponse de Karim Tazi à la  lettre de Mr Yosr Tazi

Yosr Tazi                                                                       Karmi Tazi

Cher monsieur Yosr Tazi,

Je vous avoue avoir lu avec lassitude la « supplique » que vous avez adressée à ceux qui, selon vous, veulent détruire la maison Maroc, supplique que vous avez très largement diffusée dans le but, je présume, de prendre à témoin un maximum de personne.

Je ne connais personnellement ni Mr Serhane, ni Mr Tuquoi, ni My Hicham. J’ai bien sûr lu et écouté leurs contributions écrites et médiatiques. Comme beaucoup de marocains je me suis posé de saines questions sur les éventuelles motivations cachées ou sur les clichés ou préjugés négatifs qui auraient pu justifier leurs écrits ou prises de position. Je n’ai pas approuvé la dimension parfois personnelle de certaines attaques, mais je n’ai pas décelé la moindre trace de complot.

Par contre, je suis choqué que vous laissiez à penser que les seules personnes qui critiquent aujourd’hui les dysfonctionnements de gouvernance que connaît notre pays, sont les trois auxquelles s’adresse votre lettre ouverte et auxquelles vous prêtez le pouvoir de menacer toute la « structure » du Maroc.
Croyez vous sérieusement que les jeunes qui sont sortis le 20 Février pour manifester dans 53 villes ou localités de ce pays, ont lu ou écouté les propos de ces trois personnalités? La vérité est que probablement ils ne les connaissent même pas. Les jeunes marocains ont des yeux pour observer la réalité économique et sociale dans laquelle ils vivent, et un cerveau pour l’analyser, et cela leur suffit largement. C’est faire insulte à leur intelligence que de les croire manipulés par quelque partie que ce soit.

Je suis également fatigué des approches réductrices dans lesquelles s’inscrit votre appel.
J’en ai assez des fausses alternatives que vous nous offrez et qui sont: se taire ou mettre en péril une structure prétendument fragile, se taire ou passer pour anti-monarchiste, se taire ou passer pour anti-patriote, se taire ou passer pour nihiliste. Personne n’a le monopole du patriotisme et de la défense des institutions marocaines.

Je m’étonne que vous n’adressiez pas de supplique à ceux qui quotidiennement utilisent les moyens de l’état pour approvisionner en faux dossiers et fausses informations ceux qui se sont fait une spécialité de diffamer par voie de presse des personnes intègres et dont la faute a été de refuser ces fausses alternatives. Des personnes qui ont osé proposer une lecture nuancée de la situation de ce pays et appelé à des réformes dans le respect de la forme monarchique du régime, de son intégrité territoriale et sans jamais faire le jeu des ennemis de ces deux constantes. Cet usage quotidien de la diffamation que vous vous gardez bien de dénoncer est pourtant une pratique criminelles qui crée une atmosphère délétère dans le pays et porte une véritables atteinte aux droits droits humains de citoyens marocains. Ces attaque quotidiennes participent d’une version light des pratiques d’intimidation des années de plomb dont l’IER était censé avoir tourné la page.

Je m’étonne que vous n’adressiez pas de supplique aux ministres qui ont accusé la jeunesse dont ils ont la charge de traîtrise et de manque de patriotisme et qui ont ensuite , toute honte bue, continuer à exercer leurs fonctions au sein du gouvernement et dans les partis dans lesquels ils ont été parachutés alors que la peinture de leurs partis précédents n’avait pas encore séché.

Je m’étonne que vous n’adressiez pas de supplique à ceux qui ont pourchassé et persécuté tous les fonctionnaires hauts ou petits qui ont eu le courage de s’opposer à la corruption et au dévoiement de la vie politique.

Je pourrai passer des heures à faire la liste de toutes les personnes auxquelles vous auriez du également adressé vos suppliques pour que votre message nous paraisse recevable.

Je ne peux parler au nom des autres défenseurs du mouvement réformiste, mais pour ma part, et pour répondre à vos allusions relatives au manque de légitimité citoyenne ou des prétendues mains étrangères qui entacheraient les démarches de tous ceux qui osent exprimer une opinion dissidente, je voudrai vous rappeler que c’est en tant que citoyen marocain résidant au Maroc, partisan fervent du projet de société moderniste esquissé par le roi Mohamed VI dans les premières années de son règne, défenseur d’une institution monarchique garante de l’unité de ce pays, employeur de plus de 2000 personnes , exportateur de produits marocains à forte valeur ajoutée, ancien président de l’Association marocaine des industries du Textile, fondateur de la Banque Alimentaire, militant des droits de l’homme, membre de Transparency Maroc, c’est en ces qualités disais-je, que je soutiens pleinement ceux qui, aujourd’hui, demandent des réformes qui permettront de remédier à cette fragilité qui semble vous terroriser. Des réformes qui permettront également de garantir la pérennité de l’institution monarchique au sein d’une architecture institutionnelle solide et équilibrée. Des réformes qui permettront enfin de créer un véritable état de droit, seul cadre dans lequel peuvent s’épanouir et la dignité de nos concitoyens et leur prospérité économique.

Les véritables défenseurs de la stabilité de ce pays et de ses institutions ne sont pas ceux qui s’accrochent au statu-quo sans offrir de réponse et refusent le débat en diabolisant, en stigmatisant et en terrorisant par avance leurs éventuels contradicteurs. Les véritables défenseurs de ce pays sont ceux de tous bords qui œuvrent avec audace mais en toute humilité et avec abnégation pour le rétablissement des valeurs de l’intégrité, de la dignité et de liberté. Ils sont nombreux dans les rouages de l’état, dans la société civile, chez les islamistes, chez les amazighistes, chez les marxistes, chez les libéraux et dans toutes les couches de la société.

La maison Maroc dont vous craignez la destruction, existe depuis près de deux millénaires en tant que nation africaine, berbère, arabe , andalouse, musulmane , juive , en tant que terre d’émigration et d’immigration. Elle est traversée de tensions qui prouvent sa santé et sa vitalité mais elle n’est pas fragile contrairement aux raisonnements simplistes et réducteurs des partisans du statu-quo. Elle a bien l’intention de rester debout et glorieuse, avec et grâce à toutes ses institutions pendant plusieurs autres millénaires.

Amicalement

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Réponse de Karim Tazi à la lettre de Mr Yosr Tazi

  1. Hicham Lamrani dit :

    Si Karim,
    Je suis en train de suivre, comme tout le monde, tous ce qui se passe dans notre pays et tous ce qui s’écrit avec une impatience qu’un jour donner aussi ma voix et faire entendre bien des oreilles. J’apprécie votre parcours et vous applaudis.
    Connaissant Yosr et ayant aussi lu ses dires, je ne crois pas que votre réponse soit juste. Je ne défends pas Yosr, Il peut le faire très bien ni le conseil de vous répondre. Ce que je conclus de sa lettre c’est que les gens doivent passer par des canaux. Le problème c’est que ces canaux n’existent pas. Et Yosr n’a nullement critiqué le 20.
    Un message a vous deux. Il est temps de vous rencontrer et parler ouvertement. Si vous avez des ambitions futures qui peuvent être légitimes, je vous dis faites-le rapidement…le Maroc a besoin de votre union pour agir et pas de lire ce que vous pensez…
    Et comme vous dites, le Maroc a déjà choisit sa position.
    Ciao.

  2. Khalid B dit :

    Je pense qu’il faut dépasser ces débats de pour ou contre le 20 février. Oui les jeunes du 20 février ont permis d’accélérer les choses, oui les changements dans les pays arabes ont participe aussi a faire accélérer les reformes, mais il est indéniable que ces reformes ont été demandées et initiées par le Roi bien avant que la Tunisie ne fasse sa révolution. Il n’y a qu’a lire le discours du roi pour comprendre que la surprise n’est pas dans le fond mais dans l’urgence, le fond quant a lui, a été étudié et réfléchi sur demande du roi il y a des mois de cela.

    Je pense que ce dont M. Yosr faisait allusion, c’est ce caractère anarchique, non organise, et « suiveur » du mouvement de revendication. Quand l’on voit ce qui s’est passe dans les autres pays, il est tout a fait normal de pointer du doigt ce danger et de mettre devant leurs responsabilités ceux qui cautionnent un mouvement qui fait plus dans les slogans que dans le pragmatisme.

    On s’accorde tous a dire que le Maroc n’est pas la Tunisie ou l’Egypte ou la Libye, le roi vient de le démontrer encore une fois. Renier cela ou déclarer que le Maroc n’est « pas une exception » comme l’a fait Moulay Hicham est un déni de réalité. Il n’y a pas de mal a dire cela.

    Ceci étant dit, je pense qu’avec le discours d’hier, on a dépasse ce débat de pour et contre. Le temps des « avis » est révolu, la balle est clairement dans le camp du peuple, des partis et de la société civile. Faisons en sorte maintenant de construire quelque chose d’intelligent pour le Maroc de demain et de ne pas sombrer dans le nihilisme juste pour être dans le vent.

  3. Ilham dit :

    Bonjour,
    merci pour ce débat.
    Le Maroc en a besoin. Même si d’aucuns semblent être guidés par leurs craintes, d’autres par leurs ambitions. Yosr serait plus juste s’il prenait le temps de penser à ce vide qui lui fait peur et qui fait que toute initiative des jeunes et moins jeunes est impossible sans ce côté « incontrôlé »… Il n’y a plus de structures capables d’accueillir ou d’encadrer les marocains. La monarchie a tout fagocité. Il n’y a plus que le roi, ses amis d’enfance et le reste du Maroc. Le Mouvement du 20 Février inquiète car il est flou mais pas seulement. Il est surtout Seul ! Les partis politiques réunis ne peuvent faire sortir autant de gens dans la rue. Yosr exprime aussi, en toute logique, la position d’une certaine bourgeoisie à la marocaine. Sans animosité aucune, je le crois sincère dans son inquiètude mais si peu courageux dans ses propositions. A tort ou à raison, la grogne des marocains est une réalité. Que faire alors ? L’omniprésence du Roi n’est pas dans l’intérêt du Maroc ni de la monarchie que nous sommes unanimes à vouloir défendre.
    Notre système de gouvernance a commis trois erreurs en dix années, ce n’est pas beaucoup mais c’est pesant et il faut savoir y remédier au plus vite :
    1- la préférence des copains d’enfance, notamment dans le champs politique. Fouad Ali El Himma et le PAM sont une véritable fausse note. On ne peut être le roi de tous les marocains et s’afficher en public, lors de déplacements très suivis par les marocains, en compagnie d’UN seul marocain, d’un acteur politique. Les agissements du PAM par la suite n’ont été que la suite logique de cette proximité royale !
    2- Laisser le gestionnaire de sa fortune s’emparer de secteurs importants de l’économie comme la communication et en faire un business aussi facile que scandaleux. Je me rappelle de l’arrivée de Majidi dans l’affichage urbain et le monopole dont il a bénéficié le temps d’installer ses panneaux dans les meilleurs emplacement en plus des villes entièrement réservées à son entreprise. Quand on est proche du roi et gestionnaire de sa fortune personnelle, on ne doit pas concurrencer les sujets de Sa Majesté. C’est mal élevé !
    3- ignorer les politiques et les organisations capables d’encadrer le peuple au profit d’une seule démarche basée sur la proximité royale avec la rue et les couches les plus défavorisées. L’indh est une belle idée mais confiée aux managers de l’Intérieur, elle pert beaucoup de sa superbe.
    Donc, vivement un débat plus axé sur quoi faire tout de suite plutôt que sur ce qu’il ne faut pas faire.
    Si Yosr, c’est trop facile de montrer le rique de certaines initiatives. Quid du potentiel de ces mêmes initiatives ?
    Amicalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s