Conseils pratiques pour le #20 mars

19.03.2011 | Fhamator
Tout porte à croire que les manifs du 20 mars ne seront pas attaquées par les forces de l’ordre. Cela étant dit, et comme on n’est jamais trop sûr avec eux, un Fhamator averti en vaut un et demi. L’autre moitié étant toujours en cours de construction démocratique.
Voici donc quelques conseils pour éviter de se faire tabasser de sa race arabe ou amazighe.

Brandir des photos du Roi
:
C’est ce qu’on appelle un classique.La longue tradition démocratique de ce pays a prouvé, que l’image du Roi provoque une grande confusion intellectuelle chez les forces de l’ordre. Confusion qui se matérialise par un frein du mouvement Zerouatesque et par un questionnement profond chez l’individu Merdaesque.

Comprenez-le, si L’histoire nous a appris que la pierre d’un palais pouvait être sacrée, que toute caricature est insultante, alors taper dans une image royale et accessoirement dans un être passablement humain accroché en dessous, peut tout à fait passer pour haute trahison.

Du coup le pauvre pougre se sent obligé d’exécuter la fameuse danse marrakchi :
« أو دابا نه….دابا نه…دابا نها »

Porter des enfants en bas âge :
Au choix, un fils, une fille, un neveu, nièce, frère, sœur, gosse des voisins…à la limite vous pouvez faire appel aux nombreuses entreprises de location de gamins qui prospèrent dans le pays.Mais soyons bien d’accord, quand je parle de gamins, l’âge est important, puisqu’une fillette de 14 ans, n’aura aucun effet dissuasif sur les forces de l’ordre.

Il est cliniquement établi, qu’un adolescent pré-pubère, supporte très bien les coups de Zerouatas et autres bastonnades, et que cela contribue même à son éducation et à la construction d’une nouvelle génération docile et bien élevée.

Donc priorité aux bébés et aux nourrissons, qu’il faut porter et non traîner par la main.

Evidemment, rien n’est sûr, et personne ne peut garantir qu’une sympathique matraque ne s’abattra pas sur le bambin en question. Sauf, qu’en plus de vous protéger personnellement du coup asséné, ça fera de vous un proche du jeune martyr et vous garantira par la suite au un bon fauteuil ministériel ou à minima un job dans la fonction publique.

Mettre des gilets de presse
Car, semble t-il, il s’agit d’une recommandation directe de la préfecture de police. Mais attention pas n’importe quel gilet. Il est évident que la mention « Presse », ou « Sa7afa » ne vous prémunira en rien puisque vous y proclamez haut et fort votre identité fhamatorienne.

Pour demain, je vous recommande vivement des gilets de presse en japonais, car nos autorités, en totale compassion avec le peuple japonais, n’oseraient en aucun cas après un Séisme, un Tsunami, et une crise nucléaire, en rajouter.

Prendre une mine patibulaire :
Mettez un manteau (Trois-quarts) style inspecteur Gadget, des chaussures modèle 77, un serouale 9atifa, une chemise mots-croisés et essayez de vous débrouiller un jouet sous forme de Talkie-walkie de couleur noir.

Ainsi nos valeureuses forces du désordre seront convaincues que vous faîtes partie de leurs nombreux collègues en civil qui se sont joints à la manifestation et vous adresserons en lieu et place du coup de Brodkane, un sourire édenté de la plus haute facture.

Juste pour me faire plaisir, vous leur indiquerez dès lors, de façon discrète, le flic en civil à votre droite comme cible. Je pense qu’ils ne se poseraient pas de question.

N.B : Cette recommandation est particulièrement adaptée à ceux d’entre vous qui se préparent depuis longtemps à cette manifestation en portant haut et fort l’ultime signe distinctif : La moustache.

Choisir les bons slogans :
Contrairement aux idées répandues, les forces de l’ordre sont des humains comme vous et moi. Si, si, si, oullah je vous le jure, j’ai même fait une enquête avant d’arriver à cette conclusion.

Par conséquent,  il suffit juste de les prendre par les sentiments. Comment ? En les flattant tout simplement.

Tiens je vous donne des exemples :

يا الواعر، يا المردة، أنت تغمز و أنا نهدى

كاع الأجيال الصاعدة، تحيي القوات المساعدةلا كومير، لا باكيط، الجماهير باغا سطافيط

حلم كبير فراسي، بغيت نولي بوليسي

باللبسة و لا سيفيل، حب الشعب مالو مثيل

Choisir des chaussures adaptées :
Comme expliqué au début de ce post, on n’est jamais trop prudent. Donc pour celles qui auraient la lumineuse idée de porter les dernières bottes achetées en soldes (la saison étant passée) ou ceux qui voudraient se la jouer causal avec des mocassins de ville, vous n’en voudrez qu’à vous-même.

Quant aux autres, je ne saurais trop conseiller des baskets permettant un 0 à 100Km/H en moins de 5s, car, en cas de bastonnade, le plus sage comme disait cet immense personnage qu’est Tarik Ibnou Ziad :
«المردة امامكم، و البوليس وراءكم، فعلقوا ».

Allez je m’en vais acheter des «  Nike Run Avant », on ne sait jamais après.

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Conseils pratiques pour le #20 mars

  1. Frédéric dit :

    Hahahahahaha!! Excellent!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s