Hamid le « juif » By Abou Lahab

 

 

 

20.03.2011 | Abou Lahab |    lakome.com

Il est certains hommes qui ne cesseront jamais de nous étonner par leur grandeur et leur lucidité. Ces gens travaillent dans l’ombre pour fournir à une ingrate société la vérité à l’état brut.

Nous autres, pauvres ignorants qui ne pouvons atteindre l’essence des choses, occupés que nous sommes à nous émerveiller à chaque évènement que nous croyons spontané et noble, vivons dans l’illusion et la servitude à de viles entités abstraites. Or il existe des organisations secrètes dévouées à nous livrer une fausse image de la réalité dans le seul et unique but d’assoir leur dominance sur le monde. (oui, comme dans le film The Matrix)

Aujourd’hui j’aimerai rendre hommage à Hamid Chabat. Un homme intègre qui a prouvé son altruisme en multipliant les mandats accessoirement lucratifs : maire, syndicaliste, parlementaire, Hamid est aux avant-postes du militantisme sincère. Cet homme dont on ne parle pas assez voulait même s’attribuer les prérogatives du Wali en prétendant interdire l’alcool à Fès. Voyez-vous, notre ami est réformiste, car il ne pouvait souffrir qu’une autorité non élue soit dotée d’un pouvoir – celui de l’octroi des licences de débits l’alcool – plus important que celui du maire élu et choisi par le contribuable. A l’occasion, il n’hésite pas à se défaire d’un peu de la vérité qu’il possède pour abreuver nos esprits sclérosés par la lecture prolongée de la presse et autres livres inutiles. Plus tard, il nous dévoilera au grand jour les crimes horribles perpétrés par cet agent du Mossad qui se cachait derrière un patronyme marocain : Mehdi Benbarka. Il rendait ainsi hommage au Général Oufkir qui a prouvé que les gauchistes sont solubles dans l’acide.

Mais la lucidité de Chabat n’a pas de limites, car aux vulgaires assertions faisant l’éloge du tsunami libertaire qui emporterait la tyrannie loin de nos arides contrées, il oppose sagesse et mûre réflexion. Le maire de Fès a découvert un texte longtemps ignoré par nos concitoyens, et que l’humanité avait condamné à une sorte d’autodafé historique pour qu’elle continue à vivre dans son semblant de confort intellectuel en faisant fi du danger juif. Ce texte n’est autre que les Protocoles des Sages de Sion. C’est ainsi que, lors d’une conférence, l’intellectuel Chabat a dégainé ses lunettes de vue pour nous expliquer l’hébraïsme intrinsèque des évènements qui secouent le monde en se référant au texte maudit. Il se met donc à les lire d’un support dont la couverture rappelle ces livres scientifiques qui expliquent les rêves, en s’arrêtant de temps en temps pour livrer à son auditoire des bribes d’intelligence «  Tenez, en Egypte, ils (les américains qui sont en fait israéliens) veulent mettre en place hadak dial nawawi, Mohammed Baradei. » Derrière lui, un inconnu hoche continuellement la tête à chaque fois qu’il croit voir son QI gagner quelques centièmes. Oh, justice, juste ciel ! Nous avons été trompés, on nous a menti en prétendant que les juifs ne sont qu’une petite minorité dans ce bas monde alors qu’ils sont, en fait, partout !

Moi-même, en me regardant de plus près dans le miroir, je constate avec horreur mon israélisme nasal que j’essaie de cacher tant bien que mal avec d’imposantes lunettes. En y réfléchissant un peu plus, mon comportement même est emprunt de fourberie, donc de judaïsme, pour reprendre Adolf Hitler dont la moustache parait ridicule devant celle du grand Hamid Chabat. D’ailleurs, « Abou Lahab », si on change toutes les lettres ça donne … Nathan Biranbaum ! L’inventeur même du terme sionisme ! Coïncidence ? I THINK NOT.

Les juifs sont finalement partout et personne ne peut échapper au judaïsme ambiant. Il faut donc que chacun d’entre nous dénonce le juif qui sommeille en lui en vue de construire un monde Hamidchabattien où l’ignoble est roi. Je me suis alors penché sur le patronyme du maire istiqlalien et je me suis rendu compte avec stupeur et horreur que celui-ci renvoie … au rite israélite du Chabbat ! La vérité est on ne peut plus claire : Hamid Chab[b]at est juif alors qu’il dirige la mairie de la ville le plus musulmane du Maroc. Les Protocoles des Sages de Sion disaient donc vrai !

Vous connaissez certainement la blague sur Himmler quand on lui a demandé sa dernière volonté avant qu’il ne soit exécuté : il voulait se convertir au Judaïsme, car, dit-il « cela ferait toujours un juif de moins sur terre »

Mais de là à suggérer au juif Hamid Chabat un Hara-kiri, il n’y a qu’un pas que je franchirai allègrement.

 

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Hamid le « juif » By Abou Lahab

  1. Linus dit :

    J’aime !!!!!!

  2. soulaymane dit :

    Il n’est pas possible qu’une telle ironie, un tel cynisme, un tel talent soit l’oeuvre d’un seul mec.
    Aboulahb est multiple.
    Aboulahab est le pseudo d’un collectif qui est en train de produire online une oeuvre inestimable.
    Que tu sois UN ou une Multitude, Merci pour ce que tu nous donnes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s