Taourirt : une intervention policière cause une insurrection

Photo: les forces de l’ordre attaquant le campement organisé par les manifestants.

La nuit du 21 au 22 mars a été particulièrement violente dans la petite ville de Taourirt. Une intervention policière contre un campement organisé par des dizaines de familles a causé des émeutes et des affrontements violents entre les manifestants et les forces de l’ordre.

Selon nos sources, 11 membres des forces auxiliaires ont été blessés « légèrement« , et l’AMDH parle de 21 personnes arrêtées, dont cinq mineurs.

L’histoire a commencé le 16 mars dernier. Un groupe de « 17 familles » a organisé un campement à l’extérieur de la ville dans le quartier Lahouna pour protester contre leur exclusion de la distribution des parcelles de terres, selon Abderahman Senhaji, président de la Section locale de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH).

« Les autorités ont essayé d’ouvrir un dialogue avec ces familles. En apprenant la nouvelle, des centaines de familles, venant des régions de la ville, les ont rejoints et le campement a grandi d’une vitesse exponentielle », nous explique Abderahman Senhaji.

Après l’échec des négociations avec les autorités, les manifestants ont organisé une marche dans la ville, le 21 mars 2011, en scandant leurs revendications. Après la marche, les manifestants ont rejoint leurs tentes.

A 18 heures, les forces de l’ordre décident d’intervenir et de détruire le campement. «L’intervention était violente et beaucoup de femmes et d’enfants ont été tabassés ». Les émeutes commencent alors dans la ville. Un arrondissement (le 3eme de la ville), un collège et la maison du Caïd ont été saccagés par les manifestants. « Toute la paperasse de l’administration a été détruite par les manifestants », ajoute le militant des droits de l’Homme.

Le Conseil de la ville de Taourirt a publié un communiqué, où il accuse les mafias de l’immobilier qui ont  » raflé  » les terres collectives et demande l’ouverture d’une enquête.

Le 22 mars, le calme est revenu, mais la tension demeure…


22.03.2011 |     lakome.com

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s