Don Bigg, une baudruche vulgaire, incohérente et nationalo-monarchiste

C’est une bombe, m’a chuchoté mon p’tit frère. Il a été impressionné par le son talentueusement mixé et le ton sentencieux de l’artiste. Il était quand meme dubitatif et il y avait de quoi. Il n’a jamais osé imaginer que son idole,Bigg le rappeur, le traite, un jour, vulgairement. Il s’attendait à un respect au moins pour ce qu’il a du déboursé pour l’écouter. Non, Pas son argent. Du temps et cette foi dans l’artiste. C’était son idole. Il ne l’est plus. Bigg a trébuché et a fait tomber le masque. Bigg se contente de taper sur les ministres et les parlementaires. Il en veut faussement aux citoyens abstentionistes et aux vendeurs des voix électorales. Quand on n’ose pas s’adresser au bon Dieu, on s’en prend à ses pretres et surtout à ses ouailles. Bigg croit vivre dans un régime démocrate parlementaire. Qui gouverne le Maroc pour le citoyen Bigg ? Certainement pas le premier d’entre nous qui régne au Royaume. Bigg s’en fout du « dostour ».  La Loi fondamentale, Bigg ne la connait pas. Il l’ignore volontairement et royalement pour se frayer un chemin sécuriséet jalonné de sonnantes et trébuchantes. Bigg n’est pas démocrate. Il dénie aux autres la liberté d’expression et s’accorde le droit d’insulter et d’injurier celles et ceux dont l’opinion contredit la sienne. La Démocratie, ma mère!
De l’incohérence dans les idées. Un niveau populiste de bas étage émanant d’un artiste jadis adulé et écouté. Il ne le sera plus. Un coté faussement « Fhamator » ennuyant. Une tendance Nationalo-monarchiste plus royaliste que le roi. On se demande si l’artiste craint un controle fiscal ou a peur de ne plus etre invité sur un des plateaux d’une télé locale. L’artiste a-t’il quelque chose à se faire reprocher ? Certainement ses fesses ne sont pas propres. Le mouvement du 20 Février, n’en déplaise à la baudruche bruyante, est citoyen, pacifique, démocrate et irréprochable. Don Bigg ? Don Corléone ? Non! Don Caméléone.
Bref, revenons aux fondamentaux et à nos origines…

11.04.2011 |  Dima |  eplume.wordpress.com

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Don Bigg, une baudruche vulgaire, incohérente et nationalo-monarchiste

  1. fawzi dit :

    Bigg affirme aussi que le #20fev ne représente pas le peuple. L’ironie…c’est qu’en affirmant cela, Bigg prétend représenter le peuple.

    Bon…c’est un toquard et on le sait tous depuis longtemps. Il ménage les islamistes et les ultra-nationalistes.

    • Maghribi dit :

      Bien sur que le #20 fev ne présente pas le peuple. Personne n´a voté pour eux. Je leur reconnais que c´ est grace a eux. Qu´il y a aujourd´hui un vrai debat politique au Maroc. A part ca ils ne presente que eux méme. Le maroc c´est 34 millions habitants.

  2. marrokino dit :

    Alors ainsi, si on n’est pas d’accord avec les « 20 février » on devient une « bauddruche vulgaire et incohérente »?

    Si on est nationaliste et monarchiste, on devient un paria?

    Tbark Allah 3la la démocratie que vous nous proposez!

    • Hamsek dit :

      Pour baudruche, c’est sans doute facile vu le physique de l’intéressé.
      Pour vulgaire, on n’a pas attendu le 20 Février pour savoir que Bigg l’est. Ce n’est même pas une insulte dans le sens où lui-même se déclare « khasser ».
      Pour l’incohérence, chacun son avis sur la question…

      • dima dit :

        Baudruche dans le sens « grande gueule » et l’incohérence
        reléve des paroles des anciennes chansons et sa position
        actuelle vis à vis du mouvement 20 Février.

        On ne va quand meme pas faire des dessins aux supporters
        rouges prétendument « 3ay9ine ou 9afzine »

  3. med dit :

    Kolha yalghi balghah!
    Proposez plutôt des réformes au lieu de vous vous envoyez des critiques non constructives, voire des insultes sous entendues ou non.
    Justice, contrôle, parlement, gouvernement, droit, enseignement, santé, gouvernance……
    Merci les amis.

  4. Youssef dit :

    Lorqu’un rappeur trahit sa vocation

    Lorsque le nouveau makhzen est arrivé il y a 11 ans, on a vu émerger avec lui des figures de tous bords qui chantent ses louanges et « sabih bi7amdih ». D’anciens gauchistes révolutionnaires aux académiciens et autres intellectuels, les ressources humaines makhzanniennes ont ratissé large pour dénicher ceux qui vont être les « béni oui oui » du nouveau règne pour contrecarrer toute tentative de changement au profit des doléances légitimes d’un peuple qui souffre atrocement d’un manque suffoquant de liberté et surtout de dignité. Evidemment, la scène artistique ne sera pas en reste de cette politique sournoise d’embrigadement pour la bonne cause d’un « Imamat » qui distribue la « harira » le jour et viole et torture la nuit les opposants dans les prisons secrètes de la DST et des autres milices politiques. On peut éventuellement comprendre que des « artistes » sans engagement puissent souscrire à l’entreprise makhzannienne et ainsi profiter des passe-droit pour être présent à « mawazine » ou d’autres sinitres festivals dans lesquels des sommes astronomiques sont gracieusement distribuées par les deniers du contribuable. Cependant, ce qui est sidérant c’est qu’un rappeur, censé exprimer la douleur de la populace par ses textes et ses lyrics vienne aujourd’hui exprimer son mépris aux larges mouvements de contestation populaires qui embrasent toutes les villes du pays exactement comme le font les chefs de fil des baltajias marocains. Lorsqu’un petit du rap nommé Big, a voulu s’imposer au début du millénaire comme le prince de l’underground marocain, avec l’appui logistique de tout une industrie « majestueuse » derrière et dont l’objectif était principalement d’éviter à la jeunesse marocaine de prendre part au militantisme en tout genre, il semblait oublier que le rap n’avait pas d’adeptes assez avertis pour comprendre la compromission du mister Bigg avec les tenants de la politique d’abrutissement de la jeunesse marocaine. Les prémisses de cette manœuvre se sont fait sentir à ses débuts artistiques lorsque lui et d’autres imbéciles de l’art montait sur scène avec des drapeaux marocains pour s’inscrire « artistiquement » dans la cause identitaire que le Maroc utilisait à des desseins purement politiques. Un débat identitaire importait soigneusement de France, d’une droite malade et maladroite qui a souvent démontré ses limites à apporter des réponses sociales aux préoccupations des français et qui souvent fait appel à une brutalité sans pareil pour taire bon nombre de contestations. C’est un modèle qui plait énormément à nos dirigeants d’autant que cette même France continue à soutenir ses « amis » dictateurs un peu partout dans le monde arabe. Evidemment, pour ceux qui connaissent bien le rap contestataire français, Si Joey Starr et Rockin S’quat avait un jour chanté en brandissant l’étendard tricolore, symbole d’une France raciste à l’époque, ils n’auraient jamais eu le succès qu’ils ont connu et le respect que les foules leur doivent aujourd’hui. Car ses rappeurs ont su, à travers leur textes montrer que le malaise d’en bas était justement du à des politiques foireuses d’en haut identifiées à un drapeau que seul le FN s’évertuait, à l’époque, à mettre en avant par rapport aux autres composantes de la scène politique française. Aujourd’hui au Maroc, dites-moi quelles sont véritablement les parties qui affichent leur amour à un drapeau qui, de surcroit, a été créé par Hubert Lyautey et devenu symbole de tyrannie, d’injustice, de tortures dans les prisons secrètes et j’en passe ?…Big semble en faire partie, et c’est tout à fait son droit mais il serait peut être temps pour lui de se reconvertir dans un nouveau genre musical plus adapté à son état d’âme courtisane…Et comme disait un vrai rappeur, dans une vrai texte underground : « j’ai du mal à croire que les gens applaudissaient…des gars comme toi ayant perdu le cap…Les vrais reprendront la prod… et beaucoup comme toi seront virés du rap !!

  5. med dit :

    Les amis, vous faites une histoire de ce little big man. Donnons lui la liberté d’expression qui nous est tant chère. Laissons le s’exprimer. Il est ce qu’il est. Chacun est ce qu’il voudrait bien être.
    Pour ce qui est de l’élite makhzanienne, il y en a des bons, des moins bons et des nuls, comme partout ailleurs. Il ne faudrait pas lancer toutes les critiques au leader. Si l’équipe dont il dispose est médiocre, ce n’est pas seulement de sa faute. Il fait de son mieux pour mener la barque. Lisons un peu de management et écoutant un peu de musique, c’est la même chose. Le résultat global de l’entreprise est le fruit du travail d’une équipe, qu’elle soit managériale ou musicale. Le leader est un maestro. Si l’orchestre est formé d’amateurs ou d’ignorants instrumentalises, quelque soit le directeur du groupe, ça foirera à coup sûr. La mélodie sera décousue et ferait mal à l’oreille. Le comble est que même si on prend les quelques musiciens qui se disent professionnels, l’air est perturbé, parce que leur musique est absorbée par le vacarme des autres. S’ils augmentent le son pour se faire entendre, ça ne donnera rien. On percevra quelque chose mais les fausses notes nombreuses perturberont la bonne musique.
    Donc pour avoir une mélodie, il faudrait d’abord avoir de bons musiciens. Ceux-ci devraient beaucoup s’entrainer. L’instrument est secondaire. On a de la bonne musique même avec un Hajhouj ou un Bendir. On ne devient pas musicien parce qu’on le voudrait, mais parce qu’on a cela dans l’âme. Il faudrait donc choisir les bons musiciens, les autres devraient se chercher pour découvrir leur talent. Ils ont en surement, mais dans quel domaine? Il ne devraient pas s’efforcer de faire de la musique alors que les notes qu’ils débitent sont visiblement incohérente. Toute fois, la musique reste relative à l’auditoire. Tâchons que cet auditoire soit éduqué pour écouter la bonne parole et la bonne musique…..
    Jeunesse, dans l’âme, corrigez-vous, et chaque chose se corrigerait d’elle même. Si j’accepte de salir ma rue en y jetant un bout de papier, si j’accepte de donner 10 dhs pour avoir un document administratif, si je brule le feu rouge, si je copie, si j’accepte de faire passer un marché douteux, si je laisse mes enfants dehors jusqu’à minuit, si si si…. que dois-je attendre en retour………….. C’est facile de critiquer, c’est plus difficile de se corriger. La masse silencieuse devrait prendre son courage entre ses deux mains et se corriger, et tout suivra. Ils sont d’ailleurs nombreux. N’attendons pas un certain Edgar, Ignace ou Robert pour nous dicter ce que nous devrions faire. La vérité est apparente, le mensonge l’est aussi, tâchons de faire la différence. Nous avons notre propre culture, notre histoire, notre religion qui ne sont pas les leurs. Ils ne nous apprendront pas comment allons-nous nous tenir. Un occidental ne comprendrait pas pourquoi jemange le couscous avec ma main, pourquoi je fais des ablutions, pourquoi je baise la main de mon père, de ma mère, de mon maître d’école…. C’est nous ça. Une culture différente. Nous acceptons la leur, c’est le percept de notre religion. Il n’accepte pas la nôtre. Plus que ça, ils veulent nous pousser à les suivre? Quel égoïsme culturel. Si nous nous efforçons de suivre leur modèle, qui est d’ailleurs dans l’impasse, nous sommes perdus. Nous aurons trahi notre mémoire, le leg que nos ancêtres nous ont transmis. Qu’allons nous transmettre à nos enfants, qu’allons nous leur dire? Nôtre modèle est là, gage à nous de le redécouvrir, de le dépoussiérer et de le suivre. Nous serons alors vraiment libre…… A bon entendeur salut. Merci.

  6. mouka dit :

    C’est vrai que Bigg a droit a son opinion, tout comme on a droit tous a notre opinion.
    Il faut surtout ne pas l’ecouter. Bigg a decouvert depuis longtemps le pouvoir venbdeur de « choquer ». ALors il choque a tout bout de champs.
    On sait maintenant quelles sont ses idees politiques, on ne fera plus attention a ses discours et a ces raps.
    Je vais vous faire une confidence: J’ai toujours trouve Bigg un opportuniste de premiere. Je n’ecoute jamais sa merde, parceque pour moi, ce que vous appelez rap, j’appelle ca de la merde. Il y’a peut etre d’autres rappeurs a la hauteur, mais pas Bigg.
    Ceci dit, je respecte son opinion. S’il dit que le mouvement du 20 Fevrier c’est des « brahesh », soit. Je ne lui en veut pas pour ca.

  7. dima dit :

    Comme d’habitude, le blogueur Erraji Mohamed a fait parler sa plume à bon escient et en toute sagesse :

    « المصيبة الكبرى، أن السّي « بيـﮓ » كان يغني ضد الفساد
    والمفسدين، وعندما جاء وقت التغيير، قرر أن ينضمّ إلى صفوف هواة « وضع العصا فالرويضة »، وهذا يحتمل احتمالين اثنين لا ثالث لهما: إما أنه تخلى عن كل « مبادئه » السابقة، وهذه فضيحة، وإما أنه أصلا لا يؤمن بما يقول، وهذه فضيحة أكبر. حْصلة واش من حصلة هي آلـ »بيـﮓ »!
     »

    almassae.maktoobblog.com/1611537/التّبرهيــــــــــــــــــــــــش/

  8. Maxluna dit :

    Monarchiste est devenu une insulte en quelques jours…un comble!que proposez vous a la place, une republique « hereditaire » a la lybienne ou a parti unique et militaire a l’algerienne? Je soutiens Bigg,et je respecte ceux qui ne font pas le Ramadan

  9. dima dit :

    Pour Youssef#com 2,

    Merci de spécifier la source du texte à l’avenir.

    L’auteur du texte est Rida Benotmane:

    http://fr.lakome.com/opinion/62-chroniques-dopinion/311-lorsquun-rappeur-trahit-sa-vovation.html

  10. med dit :

    Pour celui qui respecte ceux qui ne font pas le Ramadan, je me permets de lui dire que je le plaints.
    Maxluna, si tu n’es pas musulman, je suis d’accord avec toi, sinon, que Dieu ait pitié de ton âme, mon vieux. Merci

  11. dima dit :

    (…)

    Mouatassim a exprimé à cette occasion sa fierté du mouvement du 20 février en déclarant « les petits de cette nation sont ses grands experts« .

    (…)

    http://fr.lakome.com/politique/42-actualites-politique/315-mouatassim-un-grand-merci-a-nos-jeunes.html

  12. Afro dit :

    Alors, intelligence, mensonges ,études en droit français, approximation a des loges maçonniques marocaines, on fait de cette petite personne quelque chose de si BIG comme vous l’appelez…
    Ayant côtoyer ce jeune rappeur dans mes jours de folie me permet de dire que c’est un opportuniste intelligent, il veut gagner ca place on mettant pression avec des discours légèrement modelé a une forme plus ou moins « Street » comme un rappeur l’appellerais, pour underground selon j’ai vu dans des commentaire, underground veux dire contestataire, chose qui fait pour des fins personnelle a lui, donc on dit « Player ou Playa » dans le contexte qui joue son rôle, et il le joue bien.

    En ce qui concerne le faite de détesté le peuple y’as trop de personne qui lui trouvé médiocre en tout ce qu’il faisais, et aussi on le trouvé trop fils à papa, même s’il as dit être du peuple pendant un temps, il as était rejeté par la société, et avec ces propres mots, il dit clairement : ‘Je me suis trop fait avoir’, donc du coup c’est plus de la haine qu’autre chose ce qu’il as contre le peuple, et aussi le faite de vouloir appartenir à une classe social dites riches du Maroc.

    Il veut se la joué, il essaye mais on as découverts sont jeux trop tôt.

    Résumé: Fils à papa, protégé par sa tante istklalien, qui l’aide elle as faire de ses discours un point fort pour arriver à des fins d’endoctrinée la nouvelle génération Y qui pourrais être un danger pour la corruption étatique que mènent une élite de personnes non consciente de leur phénomènes si aveuglant en terme de bureaucratie, vols des fonds et des indemnités du peuple et des caisse sociales… au nom de dieu, de la nation et de la patrie.

    Dieu ne nous as pas dit de voler et de détourné des fonds d’un pays et de cherché des paradis fiscaux ou les logés.

    La patrie, est une responsabilité à nous tous, si on veut préserver notre pays de mentalité fichiste, avoir de la liberté et bien sûr un beau pays, je pense qu’on devrais voir les choses différemment et nous instruire un peu avant de dire n’importe qu’elle connerie, car les mots peuvent avoir du pouvoir, et comme bien et montré dans nos chers textes du si respecté « Doustour », qui est en lui-même en étude de changement car on est plus en 1964 …

    En tout cas, Rappeur je ne pense pas, une marionnette déguisé en rappeur ? un rappeur avec des fins de pouvoirs suprêmes ? envie de prendre une place dans le parlement en tant que ministre de la culture? Tels sont les questions…

    Bien à vous chers lecteurs

  13. med dit :

    Vous en avez fait un plat les amis, avec ce baudruce comme vous dites. Les artistes au Maroc sont comme cela, mise à part quelques rares cas. Ils se rabaissent pour gagner leur pain quotidien. Je les ai fréquentés pour un moment. Ils vivent une vie lamentable. J’ai parfois pitié d’eux. Ils se « prostituent » pour un dirhams.
    Plus généralement, ils reflètent une grande frange des Marocains, pour atteindre leur but. Que l’intérêt personnel. Rares sont les gens qui pensent à l’intérêt général. Ils disent, presque tous, après moi le déluge. Tout est pourri. Regardez l’enseignement. Les prof qui enseignent au public, bâclent leur leçon pour aller faire des cours rémunérés. Les médecins qui travaillent au public, envoient les patients dans les cliniques privés où ils font des heures sup. Les journalistes qui vous écrivent un article en échange de 500 dhs. Ceux qui travaillent aux impôts perçoivent des pots de vain pour revoir l’assiette imposable. Et les banques, qui s’enrichissent avec ses AGIOS auxquelles nous ne comprenons rien. Des factures d’électricité et d’eau dont personne ne peut contester l’aberrance. Les juges et les avocats qui traitent leur clients. Des marchés et des factures bidons, de la triche dans tout. De la corruption partout et sans exception. Ne parlons pas des députés, des ministres, des…… et même de nous parce que nous les aidons dans tout cela. Les petits fonctionnaires aident les grands fonctionnaires, et ainsi de suite.
    Des milliards partent en fumées. De quoi construire un Maroc fort. C’est pourri partout les amis. Lorsque j’y pense, j’ai envi de gerber. Ils faudrait un sacré courage pour pouvoir dépoussiérer d’abord les mentalités avant de passer à l’acte. Les « moyens » croient que le changement est à contre leurs intérêts personnels. Je leur dis non. Car après le changement, on n’aura pas à supplier pour trouver un boulot à nos enfants. L’environnement serait favorable à leur épanouissement. Ne réussiront que les compétents, pas ceux qui ont de l’argent et sont c. Car in fine, lorsqu’on engage un pistonné, on a à perdre car il n’a rien dans la tête, au contraire il tire l’ensemble en bas. A force que l’organisation engage de tels spécimen, elle creuse d’elle même sa tombe. Le monde est entrain d’évoluer, évoluons avec lui, positivement…. Merci les amis.

  14. dima dit :

    20-Février, Examen de passage

    Les Faits :

    « Trois pelés et un tondu qui ne font pas le ramadan
    et qui nous promettent le grand soir et quelques barbus
    pour nous excommunier.
     » Bigg, le chanteur fétiche
    des quartiers populaires (sic et resic), ne s’est pas privé de
    « brocarder » le Mouvement du 20 Février.

    Le commentaire :

    Le grand-Oral qui attend les jeunes du 20 février, c’est
    l’adhésion des résidents des quartiers défavorisés.
    Considérés à tort comme des gosses de riches, les jeunes
    qui ont appelé à descendre dans la rue avaient annoncé
    leur décision d’entrainer, dans leur sillage, des manifestants
    issus des quartiers populaires. L’idée de créer des comités
    de quartier, en partenariat avec les différentes associations
    locales, n’a pas réellement pris meme si le premier comité
    de quartier est bien né à Oulfa. La mobilisation des classes
    populaires reste donc à prouver. On reproche notamment
    à ces jeunes un manque d’expérience politique, qui les
    empeche de comprendre les enjeux et les priorités du
    changement. A ce manque d’expérience s’ajoute une
    suspicion maladive à l’égard des institutions, qui prive
    le Mouvement de canaux de communication avec d’autres
    partenaires du changement.

    Et demain :

    Le Mouvement a certes ouvert la voie vers la socièté
    idéale de demain, mais pour que celle-ci devienne une
    réalité, il lui faudrait se tranformer en force de proposition
    concrète.

    Abdellatif El Azizi, Actuel numéro 90, Page 8, 16 Avril 2011

    http://www.wobook.com/WB6H8MF6H61S/actuel/Actuel-90.html

  15. LNO dit :

    Ben oui, le peuple tranche dans ce sondage comparant deux rappeurs…d’une manière scientifique.

    http://musique.arabe.over-blog.com/article-maroc-concours-du-rappeur-de-l-annee-2011-l7a9ed-vs-don-bigg-95242435.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s