The Quest for Meaning, by Tariq Ramadan

Renowned philosopher and scholar Tariq Ramadan asks: how can different religious traditions move beyond tolerant co-existence to mutual respect and enrichment?

Cet article, publié dans Europe, I Like, Ishare., Pictures & Vidéos, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour The Quest for Meaning, by Tariq Ramadan

  1. fawzi dit :

    Philosopher? Yeah right! At best, he is seriously deluded. At worst, he’s a hypocrite

    Socrates, Kant, Voltaire and Sartre would spin in their graves if they heard you call this charlatan a philosopher.

  2. ... dit :

    Pourquoi Hypocrite?

    • fawzi dit :

      Un « philosophe » qui est convaincu que le dieu d’une religion organisee existe…est une fraude de taille!

      Soit le monsieur souffre de délire severe, soit c’est un hypocrite.

      Le livre est un bel exercise de rhetorique, a l’image de ce que produit Ramadan. Malheureusement, comme a son habitude, il est vide de substance. Je comprends que ses oeuvres et ses paroles resonnent chez ces jeunes (musulman par pur hasard et non par choix – je rappelle qu’au Maroc le prozelytisme et le blaspheme sont un crime et que la conversion hors de l’islam n’est pas permise) en quete d’identite. Je comprends moins qu’une personne comme toi mette cette video sans avoir lu le livre. La raison ne peux pas coexister avec une doctrine qui demande d’y renoncer au nom d’une autorite invisible. Plus Tariq Ramadan tente de citer Foucault ou De Beauvoir pour justifier (et sanctifier) une foi indissociable du code legale qui interdit l’avortement, l’equite homme-femme en heritage, ou l’egalite du marriage entre musulmans et non-musulmans, plus il expose son pseudo-intelectuallisme au ridicule.

      Bien entendu…chacun son opinion. Mais gardez a l’esprit Si Reda que les libertes individuelles souffre le martyr dans notre cher pays a cause de ce que Ramadan presente comme une panacee. Dans le monde secularise, le dicours de Ramadan est innofensif, voire amusant. Chez nous, c’est une barriere au progres, a l’emancipation des femmes, a la liberte de culte, a la liberte d’expression, et j’en passe…

      Amicalement.

      • ... dit :

        Si j’ai bien compris,selon toi, il ne peut avoir de compatibilité entre philosophie et religion et que le choix de l’une se fait forcément au détriment de l’autre.
        Ceci me parait très inquiétant, notamment lorsque je constate l’émergence d’un sentiment anti religieux de plus en plus répandu même parmi les esprits les plus perspicaces qui , de nos jours, trouvent en l’évocation de la religion un un véritable non sens et oublient au passage que le fait religieux commence là où la science ne peut pas prouver l’inexistence de dieu. En effet cet incapacité de la science à expliquer le commencement de notre histoire rend l’hypothèse d’existence de dieu aussi probable que son inverse. Par conséquent, la religiosité devient une question de goût , une question de goût car personne ne peut vraiment mesurer les effets de la spiritualité sur un individu de manière normalisée et encore moins prétendre en expliquer les sources de façon standardisée.
        Et juste pour revenir à la vidéo, je la trouve personnellement très intéressante notamment par le message incitant à la réflexion au sujet de la cohabitation civilisationnelle conditionnée par le paradoxe de la notion de liberté.
        Finalement, pour ce qui est de Tariq Ramdan, je respecte son travail et le trouve même très intéressant et je trouve dommage le fait qu’il soit aussi attaqué seulement parce qu’il une certaine maîtrise de l’art de la rhétorique.

  3. fawzi dit :

    Tu n’a pas vraiment compris. Ce qui derange n’est pas le fait que l’existence d’un (ou plusieurs) dieu(x) soit traite tel une hypothese comme les autres. C’est le fait que les religieux traite la question comme un dogme qui est un probleme. Elle ne laisse pas le doute planer. Pire! La religion use de menaces et de violence contre ceux qui remettent en question l’existence des dieux.

    Une « religion » qui laisse la porte libre a la remise en question, aux scepticisme et aux critiques n’est pas incompatible avec la philosophie. Mais je n’en connais personnelement pas. Toute les religions tente d’endocriner les enfants des leur plus bas age en decourageant le doute et l’esprit critique vis a vis de ses commandements.

    La science n’a toujours pas une reponse elegante au commencement de l’univers. J’en conviens. La theorie du Big Bang laisse l’investigateur sur sa faim. Mais au moins, c’est une explication dans la tradition naturaliste qui n’a pas recours a des mythes et des fables. De plus, qu’explique la religion au commencement de l’univers? Elle ne fait que deplacer le sujet de « qui a creer l’univers » a « qui a creer dieu »! Si on admet qu’un (ou plusieurs) createurs doi(ven)t necessairement etre derriere l’existence de l’univers, on doit aussi admettre la validite de la question du createur de ce(s) dieu(x).

    Personellement, je traite la theorie du Big Bang comme une theorie incomplete et je reserve mon jugement pour le jour ou l’on aura plus de donnees. Je ne vais pas me mettre a inventer des agents supernaturels pour chaque question que la science peine actullement a eclaircir.

    Pour ce qui est d’une probabilite egale entre l’existence et l’inexistence d’un (ou de plusieurs) dieu, je trouve cela pathetique. Tu fait abstraction du fait que prouver une negative est techniquement impossible et que l’hypothese nulle dans ce cas est l’inexistence de(s) dieu(x). Comme Bertrand Russel, je te demanderais de me prouver qu’une theiere n’est pas en orbite autour du soleil de la galaxie UDFj-39546284.

    La seule position intellectuellement honnete est l’agnoticisme. Qu’il soit theiste ou atheiste. Mais une ideologie totalitaire comme l’islam ne permet pas l’agnosticisme. Une position agnostique est, dans le Coran comme dans le hadith, similaire au koufr.

    Je n’ai pas le temps de t’expliquer les autres tares des religions organisee. Mais on pourra y revenir si tu veux. J’admirais aussi Tariq Ramadan avant de me pencher sur la theologie et finalement m’apostasier.

    Amicalement.

  4. ... dit :

    Cher Fawzi,
    Je comprends mieux ton analyse, je la respecte mais je ne la partage pas entièrement.

    • fawzi dit :

      Excuse moi d’insister, mais serait tu pret a reviser l’assertion suivante?

      « En effet cet incapacité de la science à expliquer le commencement de notre histoire rend l’hypothèse d’existence de dieu aussi probable que son inverse. »

      • ... dit :

        Ce que je veux dire par la phrase à laquelle tu as souhaité avoir plus d’explication, c’est tout simplement affirmer que celui qui croit en l’existence de dieu n’a pas aussi tord que celui qui n’y croit pas!
        D’où la nécessité de faire prévaloir le débat d’idées basé sur le respect, c’est à dire qu’au lieu de croire détenir l’ultime vérité et par la suite stigmatiser l’AUTRE qui pense différemment, je pense qu’il est temps de faire évoluer les mentalités en allant vers une cohabitation civilisationnelle articulée sur une véritable volonté de quête de vérité sans avoir recours à la véhémence qui mènera inéluctablement à creuser d’avantage le fossé exisitant !!

  5. dima dit :

    Fawzi, ça revient au meme et rejoint plus tot ta pensée imprégnée d’agnosticisme.

    PS: eplume, valide tous les coms et libére la parole des gens😉

  6. NADINE DOULYASEL dit :

    Et qui a dit que le doute ( on va dire se poser des questions pour arriver à la vérité) est proscrit dans la religion musulmane ???
    Et puis, il faut faire une différence entre 2 choses , être convaincu intellectuellement de l’existence de Dieu et avoir la foi . Pour la première sa solution existe mais elle ne conditionne pas la deuxième.
    PS: je n’ai pas visionné la vidéo, je suis nulle en anglais:/

  7. ghada00 dit :

    Je n’ai pas lu le livre non plus mais je vais quand même commenter la vidéo postée.
    Dans l’ensemble, je suis assez d’accord avec les propos de Tarik Ramadan dans cette vidéo. Et comme il l’a dit au tout début de son speech, il ne faut pas commettre l’erreur de juger un travail en se basant sur la religion de son auteur ou de son arbre généalogique (si je puis dire). A mon sens, c’est cela qui pose vraiment problème.

    A Fawzi, j’ai envie de répondre ceci:
    – La première phrase que tu a utilisée dans ton commentaire: « Un « philosophe » qui est convaincu que le dieu d’une religion organisee existe…est une fraude de taille. Soit le monsieur souffre de délire severe, soit c’est un hypocrite.! » est vraiment l’illustration concrete de l’un des points dénoncé comme dangereux par Ramadan dans cette vidéo et qui sont les « dogmatic minds » et « les pensées binaires » qui annulent automatiquement les idées de l’autre. En commencant ton commentaire de la sorte, tu n’a fait que prouver que cette proposition de Ramadan est vraie.
    – Je ne trouve pas du tout que son discours est vide. Il soulève des points très importants qui sont les axes (la philosophie, l’art, pas la religion mais l’histoire des religions …) sur lesquelles l’éducation des générations à venir doit être concentrée dans l’objectif d’améliorer l’humain de telle façon que les gens deviennent plus tolèrents, moins dogmatiques, avec un esprit plus ouvert et surtout qui respectent les autres au lieu de les mépriser par l’acceptation et de la tolérence. Je ne vais tout de même pas reprendre tout ce qu’il a dit. Mais il y a quand même de la matière la dedans, on ne peut pas dire que c’est vide de sens.
    -Fawzi, si les libertes individuelles souffre le martyr dans notre cher pays ( et dans plens d’autres d’ailleurs) ce n’est pas à cause de ce que Ramadan présente, c’est à cause des mauvaises interprétations (propagées surtout par les occidentaux que les propos de Ramadan n’arrangent pas) de ce qu’il essaye , tant bien que mal, de diffuser comme idées qui suscitent quans même réflexion. Ne serait-ce que pour s’arrêter et réfléchir sur le fond des choses et de l’humain quoi!

    A Réda, (merci d’avoir posté cette vidéo, d’ailleurs je trouve tes publications très interessantes pour moi -à quelques exception près-🙂 tes commentaires montrent bien que tu as compris les propos de Ramadan qui a parlé de l’importance d’analyser le monde d’une toute autre perspective. Vu que, nous autres les humains, avons la fâcheuse habitude de juger les autres et le monde en utilisant toujours des œillères (si tu vois ce que je veux dire). Regarder cette vidéo a été un vrai plaisir pour moi dans le sens où toute chose qui me fait réfléchir me plait.
    Ceci dit, il y a une petite question que Ramadan a soulevée et qui me trotte encore à l’esprit et je voudrais avoir vos avis là-dessus.
    A votre avis, devons nous respecter les pratiques des autres même quand cela va à l’encontre de nos principes et nos valeurs les plus profondes. Si cela est vrai, ça voudrait dire que, depuis toute ce temps, l’être humain se serait trompé de quête? Que ces convictions les plus certaines n’auraient vraiement pas lieu d’être?

    • ... dit :

      Merci Ghada pour ton commentaire, juste pour info je ne m’appelle pas Réda.
      Merci également d’apprécier mes publications à quelques exceptions près😉
      Quant à ta question « Devons nous respecter les pratiques des autres même quand cela va à l’encontre de nos principes et nos valeurs les plus profondes » . Je pense que la réponse par oui ne nécessite pas vraiment la deuxième partie de ta question à savoir que « Si cela est vrai, ça voudrait dire que, depuis toute ce temps, l’être humain se serait trompé de quête? Que ces convictions les plus certaines n’auraient vraiement pas lieu d’être? » !!!
      Peux tu détailler !!

  8. ghada00 dit :

    Oups, désolée mais j’avais cru comprendre que ton prénom est Réda d’après le commentaire de Fawzi. Peu importe! Je t’appelerai (…)🙂
    Pour en revenir à ma question, tu es bien d’accord que les principes et valeurs d’une personne sont bien certaines des choses les plus importantes pour elle, en tant que personne justement. Sachant que ces deux paramètres définissent les traits de la personnalité et déterminent le sens de la vie d’une personne. (A mon sens, c’est le cas.) Et si une chose va à l’encontre de tes valeurs et principes, c’est -par défaut- une chose pour laquelle -limite- tu n’as aucune conviction. Je sais pas si mon idée est claire, vu qu’elle assez ambigüe dans ma tête déjà🙂 Une pratique qui va à l’encontre de tes valeurs et principes, tu pourrais l’accepter et la tolérer mais tu ne peux pas la respecter, je pense.

  9. dima dit :

    On fait quoi des couples mixtes à
    confessions religieuses différentes ?

    Quid de leurs valeurs et principes ?

    Juste un exemple pour illustrer des
    propos abstraits.

    Merci les éventuels avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s