Libérez le champion « Zakaria MOUMNI », à bas la corruption

15.05.2011 |  Carnet de Beur  24.mamfakinch.com

Ce vendredi 13 mai 2011 s’est tenu un rassemblement devant l’ambassade du Maroc à Paris pour demander la libération de Zakaria MOUMNI, enlevé par les autorités marocaines le 27 Septembre 2010.

Le nom de ce jeune ne vous dit certainement pas grand-chose, voici pourtant le texte de soutien prononcé le jour du rassemblement :

Notre rassemblement d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre du soutien apporté par le comité « Libérez Zakaria Moumni » à la famille Moumni, représentée ici par Mme Taline Moumni, dans son combat contre l’injustice dont a été frappé le champion du monde de Light Contact Zakaria Moumni.

Ce comité de soutien est composé de :

La famille Moumni

L’Association de Défense des Droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM)

Les Amis de l’AMDH-Paris

Le Forum Marocain Vérité et Justice-Section de France (FMVJ-France)

L’Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF)

L’Association des Marocains en France (AMF)

La Voie Démocratique (VD)

Le Parti de l’Avant-garde Démocratique et Socialiste (PADS)

Le Forum pour la Solidarité et la Citoyenneté des Marocains à l’Etranger (FSCME)

Le Parti Socialiste Unifié (PSU)

Ce comité reste ouvert à tous les soutiens et entend mener des actions de solidarité avec Zakaria Moumni en interpellant les autorités marocaines. Et c’est dans cette dynamique que s’inscrit notre premier rassemblement d’aujourd’hui devant l’Ambassade du Maroc à Paris.

Zakaria Moumni a décroché le titre de champion du monde en 1999 à Malte. A ce titre et comme le prévoit le décret du 9 mars 1967, il avait droit à un poste de conseiller sportif au sein de la Fédération marocaine. Lui, il n’en a pas bénéficié et quand il a osé réclamer ce droit, il s’est vu condamner à 3 ans de prison ferme, le 4 octobre 2010, dans un procès monté de toutes pièces.

Il a été enlevé le 27 septembre 2010 à l’aéroport de Rabat à sa descente de l’avion en provenance de Paris où il vit depuis plusieurs années avec sa femme Taline Moumni.

Il a été conduit discrètement, les yeux bandés, au centre de torture de Témara où il a subi les pires sévices. Sous la torture et les yeux toujours bandés, Zakaria a signé des documents qui vont le faire condamner dans un procès expéditif, tenu le jeudi 30 septembre 2010 sans avocat, ni témoins, dans une salle quasi vide.

Son épouse, Madame Taline Moumni, n’avait aucune nouvelle de lui jusqu’à ce que Maître Abderrahim Jamai ait pris en charge le dossier. Elle a enfin découvert que Zakaria a été condamné pour « escroquerie » suite à une soi-disant plainte déposée par deux personnes de nationalité marocaine à qui il aurait promis un contrat de travail en Europe. Personne n’a vu ces « plaignants » qui ne se sont jamais présentés aux différentes audiences du procès. Les recherches effectuées par Maître Jamai et les demandes formulées pour une confrontation avec ces « plaignants » sont restées infructueuses.

Le comité « Libérez Zakaria Moumni » a demandé, par tous les moyens de communication possible (Mail, Lettre A/R, Téléphone), une audience à l’Ambassadeur du Maroc en France pour l’interpeller, à l’occasion de ce rassemblement, sur le dossier de Zakaria. L’Ambassade n’a même pas daigné répondre au comité.

Comment peut-on interpréter ce refus de recevoir le comité ?

Notre Ambassade serait-elle soumise aux ordres comme l’est la justice au Maroc ?

Cette justice qui a condamné lourdement Zakaria par ce qu’il a osé dénoncer la corruption au sein de la Fédération de boxe au Maroc et réclamer ses droits.

Nous n’acceptons pas cette injustice qui caractérise l’Etat de non droit qui prévaut au Maroc.

Nous ne lâcherons pas et nous ne laissons pas tomber la famille Moumni dans sa quête de liberté et de dignité pour Zakaria.

Comité « Libérez Zakaria Moumni »

Paris, le 13 mai 2011[1]

Ce kidnapping vient rallonger la liste honteuse des crimes commis en toute impunité par les autorités marocaines. Cet exemple ne date pas des années de plombs de Hassan II mais bel et bien des années de règne de Mohamed VI. Loin de l’image glorieuse relayée par les médias, le Maroc continue de connaître des dysfonctionnements graves en matières de droits de l’Homme notamment tout ce qui est enlèvement et torture par les autorités marocaines comme le rappelle le Rapport annuel sur la situation des Droits Humains au Maroc durant l’année 2008 :

La pratique du kidnapping par les organes de sécurité et les renseignements généraux marocains continue loin de tout questionnement ou poursuite judiciaire.[2]

Toujours dans le même rapport, on peut lire :

Le crime de kidnapping reste l’un des crimes les plus dangereux commis à l’égard de l’humanité en ceci qu’il constitue une agression atroce qui touche à certain nombre de droits humains dont le droit à la vie, le droit à la sûreté corporelle et à la sécurité de la personne, le droit à la liberté ainsi qu’à d’autres droits qui ne concernent pas le kidnappé mais englobe la famille, les proches, les voisins, les collègues et de manière générale la société de son ensemble. [3]

champion kidnappé

L’enlèvement de Zakaria vient aussi rallonger la liste des familles des disparus. Familles qui du jour au lendemain se retrouvent embarquées dans des drames, avec au bout le risque de ne plus jamais revoir sa sœur, son mari, sa collègue, son ami ou son enfant…

Lors du rassemblement du vendredi 13 mai 2011, j’ai pu rencontrer la femme de Zakaria MOUMNI qui, malgré ce qu’elle traverse, a pris le temps de faire le tour, de discuter et de remercier tous ceux qui sont venus à ce rassemblement.

Pour Madame MOUMNI, cela ne fait pas de doute :

L’essentiel est que l’emprisonnement arbitraire, la Torture sont bel et bien une réalité au Maroc et que ce Pays, malgré l’image qu’il veut véhiculer à la face du monde, est un Etat autoritaire où ne règne que corruption et réseau de favoritisme et de privilège pour quelques familles proches du Roi.

Et de rajouter :

Le dossier de mon mari est l’exemple flagrant d’une justice d’un autre âge et qu’à cause de la décision arbitraire d’UNE SEULE personne, TOUTE une famille est brisée et qu’un innocent se retrouve en prison condamné à 3 ans alors qu’il n’y a ni preuves cohérentes, ni existence de plaignants, ce qui en 2011 est extrêmement grave ….

Le Human Watch Rights a publié un rapport complet sur ce sujet, on peut y lire :

« Zakaria Moumni semble avoir été emprisonné à cause de sa campagne rendue publique et de ses remarques critiques à l’égard de proches du Palais, à l’issue de procès qui n’ont pas respecté les normes internationales en matière de jugement équitable », a déclaré Sarah Leah Whitson. « Cela ne ressemble pas au type de justice indépendante que le Roi Mohammed VI a promis d’instaurer en 2009. »

Vous l’aurez compris, le temps presse et le destin de Zakaria (comme de tant d’autres) dépend de l’action de chacun d’entre nous :

Le kidnapping de Zakaria soulève de nombreuses questions surtout dans le contexte des révolutions que connaît la région :

  • Jusqu’à quand devrons-nous subir ces comportements arbitraires de la part des autorités marocaines ?
  • Si les autorités marocaines n’hésitent pas à maltraiter un champion du monde marocain qui ne fait que demander ses droits, que font-elles au citoyen lambda qui ose demander les siens ?
  • Quand est-ce que la dignité sera un acquis sacré ?

La réponse est simple, l’engagement inconditionnel comme l’exprime clairement Madame MOUMNI :

Je ferai libérer mon mari comme un Champion ! Il sortira vivant et digne !! Je ne lâche rien.

la femme de zakaria moumni

Si vous aussi vous êtes pris par cette fièvre de dignité, vous savez ce qui vous reste à faire : Ne lâchez rien !

Sources :

[1] : http://www.liberez-zakaria-moumni.org

[2] [3] : Rapport annuel sur la situation des Droits Humains au Maroc durant l’année 2008

Association Marocaine des Droits Humains

Juin 2009

P.7 – P.13


Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s