Le pouvoir marocain choisit les méthodes des dictatures

Le régime marocain joue à un jeu très dangereux. Depuis deux semaines il a choisi l’escalade, la lâcheté et l’usage de la force.

Il fait preuve d’une grande irresponsabilité et d’une dangereuse radicalisation et il est temps que ses partisans lui montrent la voie de la raison. Les méthodes de dictatures, la violence gratuite, l’usage des matraques dont il a fait preuve aujourd’hui ne présagent rien de bon pour le pays ni pour sa stabilité. Qu’ils se le disent à Rabat !

A un moment il faut arrêter d’être débile. Que voyons depuis le 20 février ? Des manifestations pacifiques pour demander le changement. Là où dans d’autres pays c’est une violente révolution qui est déclenchée, les manifestants marocains ont demandé un changement pacifique. Là où dans d’autres pays la population demandait un renversement du régime, les manifestants marocains demandent juste sa démocratisation. Là où dans d’autres pays, la population a eu des mots et slogans durs envers ses dirigeants, les manifestants marocains ont ménagé le Roi et la famille Royale. Là où des manifestations dans d’autres pays se sont terminées par des saccages et de la violence, les manifestants marocains ont toujours organisé les leurs dans le calme et la dignité et sans violence allant même jusqu’à protéger les biens publics et nettoyer les rues.

Le mouvement 20 février a fait preuve de beaucoup de bon sens et de responsabilité et c’est tant mieux comme ça.

Dans sa débilité sans nom, le pouvoir marocain avait conçu son propre agenda politique. Une réformette de la constitution donnée comme une aumône, vite expédiée dans les trois prochains mois pour fermer définitivement cette « parenthèse ». Voyant que la détermination des manifestants reste intacte, et comment ne pas l’être qu’on a des revendications légitimes exprimées d’une manière pacifique, le régime marocain a choisi la voie de l’escalade et la violence. Les méthodes de dictatures. Se rend-t-il compte, seulement, en quelle dangereuse voie il est en train d’engager le pays ?

A un moment il faut arrêter avec ces méthodes débiles qui, en 50 ans, n’ont rien résolu. A un moment il faut faire preuve d’un minimum de bons sens : on matraque des manifestants aujourd’hui, ils sortiront dimanche prochain. On met tout le monde en prison, d’autres prendront le flambeau. On réessaye la vieille politique de la peur, ça ne marchera pas parce que la peur et l’intimidation c’est dépassée aujourd’hui. Le régime marocain est en retard de six mois, six mois de printemps arabe, c’est pas beaucoup mais ça a changé la marche de l’histoire. Il est temps qu’il se remette à l’heure.

Dès le discours du roi, on disait qu’il faut être sceptique et vigilant. On attendait des mesures qui crédibilisent les promesses d’un pouvoir qui n’a jamais porté la démocratie dans ses gênes. Or qu’a fait ce pouvoir depuis ? Est-ce qu’il a ouvert les médias publics à la société civile et aux contestataires ? Non, n’est une petite parenthèse vite fermée. Est-ce qu’il a respecté la liberté d’expression ? Non, il a même rajouté à ses nombreuses victimes journalistes une nouvelle. Est-ce qu’il a met fin aux fonctions de ses membres connus pour leur corruption, leur passe-droits et dénoncés régulièrement dans les manifestations ? non, pas un seul homme, pas un seul ! Est-ce qu’il a respecté le droit des gens à la manifestation pacifique ? Non.

En gros il n’a rien cédé, n’est quelques mesurettes ici est là pour sa com. Et quand il voit que le chèque en blanc qu’il veut arracher n’allait pas venir, il envoie ses policiers et ses forces de l’ordre matraquer. Quelle lâcheté !

Ceux qui s’inquiètent de la radicalisation de la rue, seraient inespérés de s’adresser au bon interlocuteur, celui qui est en train de radicaliser tout le monde : le pouvoir marocain. Et à lui seul, parce que la violence c’est le pouvoir marocain qui l’exerce aujourd’hui, pas les manifestants.

Ce qui suit se passe de commentaire (d’autres vidéos sur Mamfakinch)




23.05.2011 | Larbi   | Larbi Blog 

About these ads
Cette entrée, publiée dans Maroc, est taguée , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

7 réponses à Le pouvoir marocain choisit les méthodes des dictatures

  1. med dit :

    On a ras le bol de ces 7mida qui nous empestent. Les matraquage, y en aura mon ami. Même dans les pays les plus développés, on assiste à ces scènes. Par ailleurs, notre printemps, dans ce beau pays qu’est le Maroc, on l’a vécu il y a plus d’une vingtaine d’années. Ce sont nos amis arabes qui sont en retard, pas nous. Notre monarchie a choisi le pluralisme et depuis très longtemps, n’en déplaise à certains. Il est ce qu’il est, perfectible. Mais au moins, la volonté est là. Y a pas de système idéal. On corrige au fur et à mesure. Parfois il faut patienter. "Chattana" entre les années 70, 80 et aujourd’hui. On évolue donc, on change sûrement. Pas comme le voudraient certains expatriés qui embobinent avec eux certains incrédules, mais c’est comme ça au Maroc. Il y a des 7ossades qui voudraient voir le Maroc s’embraser comme dans d’autres pays arabes. Nous leur disons, mouto ya 7ossad. Je ne parle pas ici de l’Algérie pour être on ne peu plus clair. Mais de ceux, de l’intérieur, qui veulent ciba au bled….
    Nous évoluons, mais à notre manière.
    A+

    • ... dit :

      "Les matraquage, y en aura mon ami. Même dans les pays les plus développés, on assiste à ces scènes" –> Si le mal existe ailleurs, devrai-je nécessairement l’admettre et voire même le pratiquer ?

      "Il y a des 7ossades qui voudraient voir le Maroc s’embraser comme dans d’autres pays arabes " –> Vous pensez vraiment qu’il existe des 7assodes ( des jaloux) qui vont nous envier le plaisir de se faire matraquer ?

      "Pas comme le voudraient certains expatriés qui embobinent avec eux certains incrédules" –> Cela voudrait-il dire que les expatriés n’ont pas le droit de s’intéresser à la chose nationale? N’ont-ils pas non plus le droit d’avoir un avis sur ce qui se passe dans leurs pays ? Ou bien sont-ils alors condamnés à être expatriés jusqu’à la fin de leurs jours en attendant de voir la situation marocaine être changée par ceux-là même qui les ont forcé à devenir "expatriés " ?

      Et pour finir, une question : Pensez-vous vraiment que ceux qui ont donné l’ordre de charger les manifestants ont bien agit ? en d’autres termes, est ce que vous condamnez ou pas l’usage de la violence policière pour réprimer des manifestations pacifistes ?

      • IDRISSI Abdel dit :

        Je suis inspecteur de police en Belgique et d’origine marocaine. J’ai participé à des dizaines de manifestations pacifiques du côté des forces de l’ordre. Mon opinion est qu’une manifestation reste pacifique tant qu’il n’y a aucun élément extérieur qui vient mettre son étincelle et embraser la manifestation. Cela peut venir des deux camps, manifestants ou forces de l’ordre. ET NON, AUCUNE RAISON A RÉPRIMER ET MATRAQUER UNE MANIFESTATION PACIFIQUE

  2. med dit :

    "….Si le mal existe ailleurs, devrai-je nécessairement l’admettre et voire même le pratiquer ?"
    Non. Mais si ça existe partout ailleurs, même dans les pays dits civilisés, qui nous casse la tête avec leur démocratie, on peut penser, que c’est normal. On s’oppose aux manifestants en France, aux EU, en GB….. Avec des conditions bien sûr, comme ce qu’on a fait ici. Lorsque l’ordre et la sécurité publique sont en danger. Nos policiers ont donné l’exemple la première fois en ne voulant pas intervenir. Aux autres de respecter la loi alors. S’il ne sont pas autorisés à manifester, qu’ils s’adressent à la loi. Par ailleurs, j’ai dis dans un de mes commentaires que notre printemps à nous, nous l’avons vécu il y a de cela une trentaine d’années. Nous n’avons pas un ben Ali, un Saleh, un Kadafi, un Moubarak, un Assad, avec un parti unique. Nous avons une monarchie, qui a choisi le multipartisme depuis longtemps…..

    "Vous pensez vraiment qu’il existent des 7assodes ( des jaloux) qui vont nous envier le plaisir de se faire matraquer ?"
    Et pourquoi tu le traduits, les Marocains qui lisent nos commentaires comprennent puisque c’est d’eux qu’ils s’agit. sauf si tu t’adresses à quelqu’un qui ne comprend pas l’arabe. Et ça c’est un autre chapitre. Oui, j’y crois. Il y a toujours des mécréants. Même au temps du prophète Med, il y en avait et avec lui. Lis un peut le coran et tu verra…. Par ailleurs, lis un extrait de ce qu’Averroes a écrit, il y a de cela des siècles. Je l’ai balancé quelque part…

    "Cela voudrait-il dire que les expatriés n’ont pas le droit de s’intéresser à la chose nationale? N’ont-ils pas non plus le droit d’avoir un avis sur ce qui se passe dans leurs pays ? Ou bien sont-ils alors condamnés à être expatriés jusqu’à la fin de leurs jours en attendant de voir la situation marocaine être changée par ceux-là même qui les ont forcé à devenir « expatriés » ?"
    Non, ce sont des Marocains aussi. Mais ils ont choisi la fuite. La moindre des choses qu’ils nous respectent, nous qui avons choisi de rester ici (nous avions l’occasion de partir ailleurs) et de nous battre sur place, malgré tout. Qu’ils nous accompagnent dans notre changement. Un accompagnement positif et non destructeur, avec ce qu’ils ont comme acquis et comme expérience. En se disant, que le Maroc évolue, pas comme on voudrait, mais il évolue quand même. Eux, ils vivent là bas, ils veulent transposer ce qu’ils y vivent et vite. Ce n’est pas possible. Chacun à son mode d’emploi. Là bas, ils sont "laïque", ici nous sommes des musulmans. Là bas, c’est généralement des républiques, ici c’est une monarchie séculaire, la plus vieille du monde et qui a tenu tête à pas mal de tumultes…. Y a qu’à voir ce qu’ils font en été. Aucun respect pour nous autres locaux…. Enfin je respecte ceux qui nous respectent et inversement.

    "Et pour finir, une question : Pensez-vous vraiment que ceux qui ont donné l’ordre de charger les manifestants ont bien agit ? en d’autres termes, est ce que vous condamnez ou pas l’usage de la violence policière pour réprimer des manifestations pacifistes ?"
    Question piège? (Rire) Respectons la loi. C’est par cela que nous devons commencer.
    Le Maroc avance, faisons qu’il avance bien.
    A+

  3. cherqaoui dit :

    C EST AU MAROC? non s est pas vrai .

  4. MDA1999 dit :

    Je suis européen et habite au Maroc depuis 5 ans. Les méthodes des autorités marocaines sont d’un autre âge, tout à fait indignes du Maroc civil et commercial moderne en 2011. Il suffit de faire un tour en "garde à vue" pour savoir comment sont traités des êtres humains : privation de sommeil, de nourriture, d’hygiène et parfois traitement violent mais sans trace pour faire avouer je ne sais quel méfait, déclaration à signer en arabe même pour les étrangers… C’est du n’importe quoi. En garde à vue au Maroc, 30 à 50 % des dossiers servent à prouver la culpabilité, pas à trouver la vérité.
    Indigne de l’Islam, indigne des Marocains, la pression des expatriés est indispensable pour faire sortir les autorités de ce pays du trou noir dans lequel ils sombrent. La population civile est toute différente, bien heureusement, le pays est magnifique, alhamdoulillah.

  5. med dit :

    Je voudrai juste répondre à l’inspecteur de police qui travaille en Belgique. La bastonnade, (directes cella, y en a d’autres indirectes), est universelle mon ami. Elle n’est pas la panacée des pays du tiers monde uniquement. Je me répète donc. Même les pays dits civilisés usent de ce moyens pour faire régner l’ordre s’il le faut. Regardez ce qui ce passe actuellement en Espagne, pays de l’autre rive de la med, membre de l’UE. Et ne m’avancez pas SVP un quelconque alibi. On a oublié la France, lorsque les banlieusards ont manifesté leur colère, comment a été la réponse des descendants des CRS. Chez nous au Maroc, c’est plus complexe que la bas, surtout en ces moments d’éveil de cette soit disant démocratie. Plusieurs courants s’en mêlent, extrémistes qu’ils sont, de gauche, de droite, islamistes, athées, anarchistes, arrivistes et de je ne sais quel côté (le référentiel chez nous n’est pas le même, il est flou…), qui essaient de profiter de cet air de liberté pour foutre la merde dans ce pays, qui émerge doucement mais surement, et nous faire revenir une trentaine d’années en arrière…. Le taux d’analphabétismes est similaire à son contraire. Y a qu’à voir les IDH pour s’en convaincre…. Le pays des contradictions où chacun trouve son compte, j’aime. Pour l’Européen qui habite au Maroc depuis 5 ans, je ne réponds pas. Il risque de ne pas comprendre quelqu’un qui est né au maghrib. Je lui dis seulement un adage marocain: ida konta fil maghrib, fala tastaghrib.
    A+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s