#Kamal El Omari: Et mon frère ferme les yeux

07.06.2011 | Sarah Mana    |  eplume.wordpress.com

Je voulais écrire. Ecrire de nouvelles choses, parler un peu d’ailleurs …des autres. Mais mes lèvres ne murmurent que des mots usités, mais je ne ressens en moi que des émotions, aujourd’hui, communes…presque démodées.

Comme tout le monde, je suis en colère. En colère contre les coups, contre l’ignorance …mais plus encore, contre l’indifférence. Or, les coups n’ont plus rien d’étonnant notamment quand un régime historiquement répressif les assène. Les marocains peuvent même (par une drôle d’acrobatie intellectuelle)  trouver une excuse dans l’ignorance et l’analphabétisme dans lequel un système inefficace les a jeté. Mais je ne trouve en mon cœur aucune trace d’indulgence envers l’indifférence.

Je ne condamne même pas cette froideur monstrueuse par laquelle le marocain protège ses oreilles des cris de ses frères, ferme son cœur ou coexistent les déhanchés des chanteuses libanaises, les beaux acteurs turcs et le foot espagnol (parfois anglais, et même des fois national) .Je ne condamne pas son manque d’altruisme, car aujourd’hui il le revendique. Il le confond même avec le patriotisme. Ce que je condamne, c’est son manque d’égoïsme. On dit toujours que le peuple marocain est schizophrène, qu’il est la chose et son contraire …je tends parfois à croire qu’il n’est ni la chose, ni son contraire.

Le peuple marocain ne sait pas être égoïste quand il le faut. Il est indifférent  à sa propre misère, sa propre soumission, son propre silence forcé (aujourd’hui choisi). J’en veux  à mes compatriotes  de porter leurs lunettes roses à travers lesquelles il leur est possible de voir le plus beau pays du monde. Je leur en veux de ne rien faire pour construire un pays qu’on pourrait admirer sans lunettes roses. Un pays qui n’a besoin ni d’éloges, ni de grands discours…seulement de ses enfants. Que nous sommes tous.

Mais tout ceci, mon frère marocain ne veut pas le savoir. Il a la flemme d’affronter la vérité, préférant se refugier dans les cachots de la sécurité. La lumière est aveuglante lorsqu’on a été trop longtemps dans le noir. Et mon frère ferme les yeux, comme il peut…de toutes ses forces.

Ceux d’entre nous qui , par un historique 20 février, ont décidé de faire éclater la petite bulle où nous avons été mis , ceux qui ont admis le Maroc tel qu’il est et ont choisi de le changer , ceux enfin qui ont osé penser que cette terre est nôtre et qu’il est de notre devoir d’être acteurs de son Histoire se sentent par moments impuissants, parce qu’incompris. En effet, le marocain aux lunettes roses leur tourne le dos, bouche ses oreilles et crie de toutes ses force.

Aujourd’hui donc, comme tous les marocains qui ont choisi d’enlever leurs lunettes, je me sens parfois perdue. Mais je crois en la justice, et je souris doucement en me répétant : « Dum spiro spero. »

A  celui qui nous a quitté sans ses lunettes roses, Kamal El Omari.

Kamal El Omari (militant du 20 février de la ville de Safi)  décédé à la suite des coups et blessures qu’il a reçu au niveau de la tête le dimanche 29/05 dans la ville de Safi en marge des manifestations du mouvement du 20 février


Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour #Kamal El Omari: Et mon frère ferme les yeux

  1. dima dit :

    Les lunettes roses sont minoritaire…la preuve est si on ouvrait les vannes des médias audio-visuels à la libre information et au débat libre et si on laissait cet onde d’agora populaire se propager jusqu’aux confins du Maroc « inutile », en plus de ce Maroc utile et « égoiste », ne serait-ce qu’en permettant de « tracter » la vérité noircie sur du papier : On n’aura meme pas besoin de cette « très moyenne » classe moyenne, consciente, apeurée et sacrifiée sur l’autel de l’absence du « don de soi » et on s’apercevra que le vrai « peuple » est autre, ce « peuple » dans le peuple, ce « peuple » qui en a vraiment marre d’etre opprimé et assujetti.

    http://www.goud.ma/Une-classe-tres-moyenne_a589.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s