LE MAROC EN TRANSHUMANCE

26.06.2011 |   @TahaHussein1  eplume.wordpress.com

Ni la Monarchie, ni le Makhzen, ni les Initiateurs du Mouvement du 20 Février, ni encore moins leurs détracteurs avérés ne pouvaient soupçonner un seul instant qu’une clameur — qui était en gestation comme un fruit arrivé à maturité — allait surgir spontanément (et presque de nulle part) avec un tel retentissement, une telle vigueur, une telle harmonie (dans la démarche) et une telle intelligence… se muant au fil des semaines en un débat fécond, qui fait entrer le Maroc d’emblée dans une ère de liberté (de ton et d’opinions) peu coutumière au cours de sa longue histoire, et qui ressemble (à s’y méprendre) à ce qu’on appelle — avec un zeste d’audace — la Démocratie !

Enfin, secouons-nous ! Nous ne rêvons pas ?! C’est bien au Maroc qu’un tel débat se produit ? Qui pourrait le présager il y a encore quelques mois, voire un an au plus ?!

Il a suffit qu’un coup d’étincelle jaillisse d’une jeunesse conquérante (par la « fraîcheur » de ses revendications — qui, comme par enchantement, ont « emballé » la majorité de la population) pour qu’enfin un Maroc Nouveau émerge de sa décrépitude, pour devenir Adulte, et assumer en tant que tel son Destin…

Combien de Jeunes Marocains (hommes et femmes) se sont découverts une nouvelle vocation de « débatteurs », de « propagateurs » d’idées, d’opinions, de visions, et se sont complus dans leurs nouveaux rôles avec assurance et panache, donnant à voir à des citoyens ahuris, une nouvelle génération de « penseurs » (de communicants !) susceptibles de prendre demain les commandes de formations politiques « New Wave » et supplanter les partis « dinosaures » qui ont plombé le Maroc jusqu’ici, par leur jeu complice avec le Makhzen !

Que ce soit à travers des articles de presse, ou via les réseaux sociaux (où personnellement j’étais ravi de découvrir des talents insoupçonnés de Marocains, intellectuels jusqu’au bout des doigts !) cette élite de « nouveaux penseurs de la Démocratie » est incontestablement destinée à un avenir prometteur, pour peu qu’elle accepte de prendre ses responsabilités (des risques ?) et s’engage plus avant dans la gestion de la « chose politique », qui reste le moyen le plus légitime — mais peut-être aussi les plus ingrat — pour changer les mentalités et conduire les projets de développement (de ce Maroc qui nous tient tellement à cœur !) à leur terme.

Car, ne nous méprenons pas : le projet de «Nouvelle constitution» sera voté massivement. Et quelles que soient nos opinions quant à sa conformité avec l’air du temps (une démocratie parlementaire), elle n’est pas une fin en soi : grâce à une nouvelle élite politique, elle accédera progressivement à des standards honorables, en concomitance avec l’élévation des conditions de vie (socioculturelles et économiques) des citoyens.

Mais en attendant, en tant que démocrates, acceptons la loi de la Majorité, et attachons-nous (dès sa promulgation) à faire vivre au quotidien l’esprit novateur (au niveau des droits et libertés des citoyens) et d’ouverture (au niveau des séparations des pouvoirs) de cette Nouvelle Constitution. En stimulant, qui par ses interventions médiatiques, qui par ses proximités avec les ONG, la prise de conscience par les citoyens  de l’inviolabilité de leurs droits et de leur liberté, et leur habilitation à les défendre coûte que coûte, avec le concours (s’il le faut) des associations prévues à cet effet.

La pression quotidienne et permanente exercée par les citoyens (et les ONG) sur les services publics chargés d’apporter des réponses (des solutions) à leur problèmes, est le seul moyen de marquer  la différence entre la situation d’hier, et les nouvelles dispositions de la loi, prévues dans la Nouvelle Constitution.

Et soyons logiques : le problème majeur qui taraude l’esprit de la majorité de nos concitoyens n’est pas le contenu (crédible ou non) de la constitution, qui reste à leurs yeux un sujet de débat pour  intellectuels ! Leur souci, c’est comment améliorer leur « minimum vital » quotidien : avoir en emploi, un logement décent, et bénéficier de soins médicaux (pris en charge). Si, chemin faisant, leurs enfants sont inscrits à l’école (avec gratuité des fournitures scolaires) et leurs dossiers judiciaires sont traités équitablement dans les tribunaux, ce sera le comble de leur bonheur, et la preuve indiscutable que la Nouvelle Constitution a introduit des « rayons de soleil » dans leur vie.

Et rendons-nous à cette évidence : le « Mouvement du 20 Février » marque une séparation très nette entre un Maroc d’avant et un Maroc d’après !

Sans le retentissement de « ses marches », nous n’aurions pas connu de débats ouverts, de liberté d’expression, une attitude conciliante du Makhzen, l’élaboration d’une Nouvelle Constitution et des Droits nouveaux en faveur du citoyen (protégés par la loi).

Et cette « nouvelle opposition » née de la contestation du contenu de la Nouvelle constitution (jugé insuffisant par rapport aux attentes) pourrait jouer pleinement son rôle d’interface vigilant, tantôt porte parole des citoyens qui ont besoin de se faire entendre (pour obtenir gain de cause), et tantôt stimulateur auprès d’un Pouvoir qui peut être enclin à lésiner pour faire appliquer — au pied de la lettre — la loi prescrite…

Avouons-le : même si le OUI l’emporte massivement (comme cela est prévu, mais avec quand-même au moins du 20% de NON ou abstentions, ce qui serait une Première au Maroc !), n’est-ce pas un motif de soulagement (de fierté) d’avoir gagné :

Ø  Une Nouvelle constitution.

Ø  Une Nouvelle Jeunesse (dynamique).

Ø  Une Nouvelle Élite (politique et intellectuelle).

Ø  Un Gouvernement responsable.

Ø  Un Nouvel état d’esprit qui circule librement à travers tout le Maroc.

Ø  Une Nouvelle Conscience Politique qui sera au pied d’œuvre pour « faire vivre » les nouvelles lois de la Constitution.

Ø  Un Pouvoir plus circonspect qu’il ne l’a jamais été jusqu’ici.

Ce Maroc en transhumance vers la démocratie, est le plus beau cadeau que notre génération (postindépendance) puisse recevoir, en guise de reconnaissance, de la part d’une Jeunesse intelligente, enthousiaste et Digne pour prendre la relève !

 

Cet article est également publié sur le Blog:   » A l’Ombre De Taha Hussein Blog « 

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s