Maroc : Nouvelle Constitution ou Nouvelle Conscience ?

27.06.2011 | Dr Zouhair Lahna   |    eplume.wordpress.com

Si le mouvement du 20 février, la jamaa de justice et bienfaisance ont exprimé leurs refus des nouvelles propositions royales, qualifiés de retouches et de contournements. Les partis politiques se sont pressés d’applaudir des quatre mains pour ce ‘’cadeau’’ octroyé. Comment il aurait pu être autrement, alors qu’ils se sont acclimatés aux malheurs et injustices, tant que ça ne touchaient pas les leaders et leurs clients. Mais au-delà du rafistolage d’une constitution, qui pourrait avoir un effet dans des pays qui ont des pouvoirs et contre pouvoirs et qui ont recouvré une véritable indépendance politique, culturelle et économique, qu’en est t il des consciences ?


Les marocains qui ont le dos au mur et un pied dans le vide, se sont vus obligés de traficoter avec leurs consciences pour survire. D’autres peuvent vivre plus ou moins décemment en usant de subterfuges afin de ne pas tomber dans les malheurs de leurs consciences. Cependant, une partie de la population, elle a carrément coupé les ponts avec sa conscience pour vivre et parfois s’enrichir.
Pour remédier à cela, ce n’est pas d’un ‘’doustour’’ qu’on a besoin mais carrément d’une ‘’révolution culturelle’’.
Dans les années soixante, les dirigeants d’alors, ont mis en place une politique afin que le pays puisse recouvrer son identité suite à une période de colonisation et dépendance: il s’agissait de la marocanité, l’unité des composantes du pays, l’étatisation des établissements et l’arabisation des institutions. Actuellement, force est de constater que le chemin inverse a été entrepris en douceur selon la politique connu du ‘’soft power’’. Puisque la nouvelle constitution répond en partie à une demande pressante de dislocation de l’identité marocaine. Si les chrétiens d’orient se disent de culture arabo-musulmane, qu’en est-il de ces groupes ethniques et culturels au Maroc qui combattent énergiquement cette appartenance. Ne s’agit-il pas tout simplement de la réponse, à peine déguisée d’une volonté de dislocation de l’identité. Et l’unité (du peuple et du territoire) tant clamée et réclamée ces dernières années, ne sera-t-elle pas mise à mal, attisant les identités régionales et mettant en évidence des lignes de fractures qui n’ont pas lieu d’être ? Quant à l’Etat, il est en recul face à la mondialisation et la privatisation des services. Il se retire des domaines vitaux de la santé et l’éducation et reste impuissant, sinon complice des banquiers et des spéculateurs. Au point qu’un cadre moyen qui gagne jusqu’à 5000 drh (500 euros, environ) ne pourra même pas se loger sans se ruiner dans une ville comme Casablanca ou Rabat. L’arabe (comme langue mais pas comme race) et l’arabité (comme culture) a du plomb dans l’aile, provenant de balles tirées de la part de ceux qui sont sensé défendre le véhicule de leur identité, sous l’œil complice ou impuissant des ‘’intellectuels’’ et des ‘’élites’’.  Voilà comment les ‘’responsables’’ ont dilapidé de belles bases de reconstruction du pays.
Bien évidemment, les administrations européennes et américaines paternalistes et intéressés par l’enracinement de cette dislocation identitaires ne peuvent que saluer des évolutions qui vont vers ce sens. Que ça soit par la voie d’une nouvelle constitution ou par des mécanismes de déconstruction de la société mises en place par les services de coopération et autres Organisation Non Gouvernementales, qui exécutent les plans de leurs donateurs. Des véritables leviers de la force douce ou le soft power.

Si le jeune cadre moyen ne pourra pas se loger décemment sans se ruiner, il sera invité à acheter avec empreint à des taux usuriers sur plusieurs années, de même pour sa voiture, et son éventuel mariage. Pour arrondir ses fins de mois et payer ses différentes traites, le système invite ses utilisateurs à la triche et la corruption et par conséquent à la perte de la dignité. Les femmes subissent d’autres formes de pression, et sont de plus en plus fragilisées dans une société matérialiste et schizophrénique.
Un Etat faible et impuissant,  qui ne protège pas ses citoyens aura du mal à leur inspirer du respect. Peut-être la peur de l’arbitraire et l’injustice mais pas de respect.
Une bonne partie de l’élite, même celle dite islamiste,  a été mise sous tutelle parce qu’elle a peur du fisc (métiers libérales) et par conséquent s’est habituée à un déséquilibre sociétale qui verse en sa faveur. Quant à la plupart des Oulémas, ils  ne remplissent plus leurs rôles dans une société à majorité musulmane, malléables à souhait par le système, peureux et non convaincants ils ont fini par perdre le respect et l’ouïe de leurs compatriotes et coreligionnaires.
On parle de la réforme constitutionnelle comme si c’était une fin en soi. Comme si, par enchantement, le 2 juillet les marocains vont se réveiller plus libres et plus dignes.
La mise en avant des identités peuvent devenir meurtrières comme l’a si bien expliqué l’écrivain Amine Maalouf, parlant du Liban (dans son livre Identités meurtrières) qui a été divisé en attisant les appartenances aux  différents groupes ethniques et religieux. Le Liban est en instabilité permanente, en proie à des interventions étrangères. Chaque groupe ethnique ou idéologique ira chercher un protecteur dans les puissances étrangères, permettant ainsi un ‘’pied à terre’’ sur le territoire et la politique du pays. Beau programme pour le Maroc !!
Les islamistes dit modérés se disent lucides et se congratulent par le fait que l’Islam reste la religion de l’état, à l’instar des frères musulmans en Egypte. Ne voyant pas que cette même constitution proclame la supériorité des accords internationaux sur les caractéristiques (islamiques) du pays. Ne savent-ils pas que les maitres du monde, qui observent de près, le déroulement des mouvements dans le monde arabe, et qui ne sont pas étrangers à ces soubresauts, agissent souvent suivant la politique des étapes ? Plus tu donnes, plus ils prennent jusqu’à ce qu’ils te feront perdre ton identité.
C’est la célèbre histoire du Lion et des trois taureaux. Unis, le lion ne pouvant les manger, mais en usant de son intelligence, il a convaincu les taureaux noir et rouge, que le blanc était visible la nuit et qu’il pouvait attirer des ennemis prédateurs. Alors, ils ont accepté de laisser le lion le manger. Après un certain temps, le lion est allé convaincre le taureau rouge que le noir est trop visible en journée et qu’il serait mieux de s’en débarrasser en le mangeant bien sûr !Et une fois qu’il ne restait plus que le rouge et la faim du Lion, il est venu le voir pour le manger. Le Taureau rouge s’étant trouvé seul sans défense, son testament a été : « je me suis fait manger, le jour où le taureau blanc a été mangé. »Après la désunion, c’était juste une question de temps.
Le Maroc est déjà en proie à de multitudes de problèmes qui ont déstructurés sa société. En fragilisant son identité et ses références culturelles, c’est une nouvelle étape, qui va dans le sens contraire des demandes qui ont été réclamées.
Une constitution sans conscience est une perte du temps et d’énergie. Rien ne prédit que le pays pourra devenir plus juste, ni que les damnés puissent recouvrer leurs dignité. La complicité d’une certaine ‘’élite’’ et le silence assourdissant d’une autre frange, n’est que le symptôme d’une certaine misère intellectuelle et d’une  pauvreté de conscience humaine.
Heureusement que le pays compte parmi ses enfants des irréductibles  ou des lucides, qui refuseront et résisteront. Islamistes ou gauchistes ou tout simplement des patriotes qui réussissent à voir au temps des aveuglements, afin de mettre le doigt sur les maux de la société et proposer des remèdes. Il serait bon pour le régime qu’il puisse se donner le temps
de les écouter, mais pas de faire semblant, comme il a pris l’habitude de faire. Le saupoudrage est contre-productif, surtout quand on en abuse. Il n’y a qu’à interroger l’histoire !!

Dr Zouhair Lahna                                                                                                                               Ancien Vice-Président d’Aide Médicale Internationale                                                                 Alliance pour la liberté et la dignité.

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Maroc : Nouvelle Constitution ou Nouvelle Conscience ?

  1. Aboudrar Baudrillard dit :

    Nous sommes des chiens
    Qui reniflent la peur
    et attaquent…

    Nous sommes une foule qui a peur de la liberté,
    et lui préfère la docilité et la répression,
    du moment qu’on lui promet « la stabilité économique et la sécurité de ses petits acquis ».

    Le programme de logements économiques « Maroc sans bidonvilles »,
    et l’accès aux prêts à la consommation (usuriers) ,
    ont permis en dix ans d’élargir cette classe de propriétaires individuels,
    sans culture, sans conscience politique et sans éthique,
    dont l’embourgeoisement rapide est souvent idéologique, rarement matériel,
    où domine l’institution patriarcale autoritaire,
    et un islam mystifié et mystificateur,
    avec les principes moraux d’un autre âge,
    comme la répression sexuelle, le chauvinisme et la machisme à outrance,
    l’inculcation de l’honneur au détriment de tout autre vertu …

    il suffisait de jouer sur les sentiments,
    la croyance en un changement doux et une prospérité prochaine,
    Il suffisait de faire naître un nouveau mysticisme issu du religieux,
    et non en appeler à la raison des hordes incultes et fascisées,
    comme l’ont cru à tort les 20 févrietistes.

    Les foules ne sont pas abusées, par la propagande makhzenienne,
    mais elles s’y soumettent de leur plein gré.
    Les foules mystiques, réceptives aux illusions et non au discours rationnel,
    sont porteuses d’un certain fascisme.
    Pendant que les uns et les autres se disputent la représentativité du peuple,
    le mot peuple n’est cité une seule fois dans le projet de constitution,
    et la confusion règne à tous les niveaux excepté sur l’illusion que seul le makhzen,
    avec le Roi à sa tête,
    connaissait les attentes du peuple et peuvent les satisfaire.

  2. dalamix dit :

    il y aun peu de verité dans ce que vous dites,j’ajouterais seulement que ceux qui sont au service du lion qui veut manger les taureaux sont les alouites,ces traitres qui ont fait rentrer le colonisateure et ce sont eux qui ont fait le deal avec leyoté!le salut de notre pays ce n’est pas cette monarchie des tènèbres mais une republique citoyenne.cette monarchie est pourrie jusqu’à la moelle et elle pourrit tout ce qu’elle touche et ça depuis l’arrivée de je ne sais pas où de ces charlatants alaouites qui l’ont fondu!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s