Au royaume des unanimes, le non est joyeux…

07.07.2011 | Sonia Terrab |  eplume.wordpress.com

Ce week-end, j’ai fait la fête le jour levé, et la nuit tombée. L’honneur d’être marocaine m’a porté, d’un cliché à l’autre, à tous les endroits bondés et les caves dépeuplées, où j’ai pu dignement revendiquer ma supériorité d’être née dans le pays magique, le plus beau de la Terre, le chouchou de la Méditerranée, le royaume colorié, le carnaval déguisé, celui où tout le monde est d’accord, le Maroc de Oui Oui, Unanimat land.

Ce week-end, j’ai porté un toast, avec tous mes amis marocains, à l’unanimité écrasante. Un autre toast, toujours avec les mêmes amis marocains, aux monarchies flamboyantes. Et un autre toast, toujours, toujours avec les mêmes amis marocains, à notre constitution rutilante. Nous avons sifflé, unanimes, le oui dans nos verres.

Et nous avons dansé. Sur un air ancien remixé juste pour nous, le hit parade du moment,  le refrain de Kadhafi, le tube qui envoie valser Moubarak et Ben Ali, la dédicace de feu Hassan II, l’opus spécial M6, attention, le 98%, nous avons dansé.

L’un de mes amis a dit : je suis heureux, heureux d’être marocain, maintenant, quand on va me demander si je suis marocain, je vais répondre, oui, à 98% oui.
Un autre de mes amis, plus courageux dans la forme, a renchérit : et moi quand on va me demander alors, tu l’aimes ton gouvernement maintenant, hein, tu l’aimes, je vais répondre, non, à 2%, non.

Nous avons ri, mais ri, dans l’expression la plus salutaire du terme, en guise de salut à nous même, ce que nous étions, et ce que nous représentions. Une bande d’élitistes pédo timbrés, à la croyance intellectuelle et donc douteuse, revendiquant entre deux hauts faits d’armes facebookiens un esprit critique et une tendance généralisée au pessimisme. Les citoyens indignes du royaume unanime. Les refuzniks. Les habitués du non. Pardon, tu disais, camarade, oui voila, les nihilistes. Tous, sonnés, ébahis, époustouflés, devant la farce d’attaque du oui.

Parmi nous, aucun n’a voté, ou bien, non, non, un, tout seul, là, dans le coin, lève le doigt, tamponné :j’ai voté non, nous étions quatre à Paris, sur cent, 4%  … 4-0, ose facilement sa copine. Et nous voila tous pliés, en quatre.

Ce week-end, nous avons inventé de nouvelles blagues. Nous avons réagi avec humour devant l’humour, nous avons pris avec humour ce qui ne peut être qu’humour, nous nous sommes pris d’humour pour le 98. La démonstration ronde et infaillible que le Maroc n’est pas seulement une exception. Mais le royaume de la soumission.

Alors, mes amis, tous sujets, hors sujets, un autre toast, un dernier, pour la route, avant de se lever à nouveau, de se battre, de se faire cogner, un toast aux chiffres gonflés et à ceux qui nous gonflent, aux minorités désenchantés et à la surcharge de gras dans la bêtise, un toast à 98 degrés, et à ce que ca implique, se cramer le crane pour ne pas penser, se griller les neurones pour ne pas s’indigner, se bruler la gorge pour ne pas hurler. Et fêter la voix de la majorité, avec toute la raison qui nous a été enlevé.

Sur ce, je vous laisse. Je vais me faire un collier. Les perles de la Map sont unanimes.

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Au royaume des unanimes, le non est joyeux…

  1. Aboudrar Baudrillard dit :

    très beau texte

  2. yasmina dit :

    franchement, bravo! ton humour fait passer ton message d’indignation avec bonheur! tu es savoureuse à lire. et t’as raison de boire. comment oublier ce régime sinon?

  3. Votre trait d’humour (sarcastique) est un hymne à l’intelligence, à la liberté (d’opinion), à la faconde (d’une jeunesse en manque d’un combat Digne dans un Pays qui « se veut » libéral!), bref, c’est un baume au coeur de tout Marocain épris « d’esthétisme » (dans un Pays qui se veut « le Plus Beau du Monde! »), et surtout une brillante manifestation d’une maturité politique avec rare lucidité! Bravo! Une jeunesse avec un tel talent (doublé d’une telle vision) mérite bien « un Pays de Rêve »!

  4. hamza dit :

    C’est décidé, je vais acheter votre roman!

  5. Omar dit :

    Bonjour Sonia. J’avais décidé de ne plus interagir sur le net, lassé des injures dont usent certains jeunes en guise d’arguments. Je vais faire une entorse pour trois raisons : l’ironie communicative de votre texte, le talent de votre écriture (que j’ai eu le loisir d’apprécier en lisant votre roman) et… le charme de votre sourire (l’affaire DSK ne doit pas dispenser les hommes de complimenter les jolies femmes, du moins les hommes qui militent pour une parité intelligente loin de tout féminisme de circonstance).

    Ceci étant dit, laissez-moi vous dire que je ne partage pas votre vision simpliste du Maroc que votre humour élégant a quelque peine à dissimuler. Les Marocains qui ont voté « oui » ne sont pas tous des makhzeniens béats. Et ceux qui se sont abstenus ou voté « non » ne partagent pas tous les idées du 20 février! Non, Sonia, c’est un peu trop facile. La situation au Maroc est bien plus compliquée que ce que veulent croire les « refuzniks » du net. Ou les inconditionnels du makhzen d’ailleurs, même si je ne sais pas à quoi correspond ce terme que les forums ont galvaudé. Et de fait, on assiste à un choc des ignorances entre la naïveté politique des jeunes (oui, je sais cela fait un peu cliché mais hélas, de nombreuses discussions me font craindre qu’il s’agit d’un trait de caractère de ce mouvement) et l’aveuglement des gouvernants et de leurs soutiens.

    Alors, s’il vous plait, laissez un peu de place à un entre-deux, une planche de salut pour tous ceux, dont je fais partie, qui ne veulent surtout pas d’une situation de chaos dont ne profiterait que l’extrémisme, une posture étrangère à notre peuple. Pour encore longtemps j’espère.
    Mon sentiment dans cette histoire est que la nouvelle génération, qui sait être talentueuse, se trompe de combat et d’adversaire. Et il est étonnant de constater que les jeunes se soucient peu du seul véritable enjeu qui vaille aujourd’hui, celui de l’accès à la modernité d’une société percluse et croulant sous les superstitions et les croyances obscurantistes. La route est longue et semée d’embûches. Les conservateurs; instrumentalisés par tous ceux qui auraient trop à perdre d’une évolution quelconque, veillent au grain. Et je me demande, interrogation que je souhaite partager avec vous, si l’intransigeance des jeunes ne leur facilite pas en définitive grandement la tâche. L’avenir nous le dira. En attendant, les dérapages dans certains forums n’augurent rien de bon hélas et nous avons plus que jamais besoin de voix sages. Votre finesse vous destine à en être.

    Bien cordialement,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s