Une nouvelle ère………..d’abominations

21.07.2011 | Salah Elayoubi |  eplume.wordpress.com

L’organisation Human Rights Watch, dans un rapport de cent sept pages, publié mardi et intitulé : « Se débarrasser de la torture : l’administration Bush et les mauvais traitements infligés aux détenus », demande à barack Obama de diligenter une enquête criminelle sur les actes de torture, commis par les hauts responsables de l’équipe Bush, dans le cadre des campagnes militaires menées suite aux attentats des « Twin Towers » le 11 septembre et dénonce les détentions au secret que l’équipe d’Obama continue d’autoriser, afin de protéger des secrets d’Etat.

« George Tenet m’a demandé s’il avait la permission d’utiliser des techniques d’interrogatoire plus efficaces, comme le simulacre de noyade, pour faire parler Khalid Sheikh Mohammed.… » – « Bien sûr que oui », ai-je répondu.

Cet aveu, en bonne et due forme,  figure en bonne place dans les mémoires, que Georges Bush a récemment publiées. Dès lors, pourquoi l’équipe Obama s’acharne-t-elle à évoquer le secret d’Etat, ou encore le secret défense, dès que l’on évoque l’éventualité d’une enquête sur les exactions de la précédente administration ?

Comme pour l’affaire Ben Barka, dont la simple évocation crispe les relations franco-marocaines, raidit le complexe militaro-sécuritaire marocain, et fait s’agiter la diplomatie des deux pays, le chapitre de la torture a de quoi inquiéter l’administration américaine, puisqu’il trouve son prolongement dans plusieurs pays alliés de l’Amérique, dans sa guerre contre le terrorisme.

 

 

 

 

 

 

C’est à présent une certitude que plusieurs pays ont sous-traité la torture, pour le compte des Etats-Unis. Parmi eux, le Maroc figure en bonne place. En autorisant une enquête criminelle, l’Amérique ouvrirait les dossiers secrets et exposerait, ainsi son allié marocain et les autres, en dévoilant les identités des suppliciés, les lieux de leur détention, les dates, et les méthodes utilisées par les bourreaux marocains ainsi que leurs identités. C’est qu’avec le printemps arabe en cours, il y a là matière à exacerber les rancoeurs, les haines et la colère de la rue contre un régime réputé pour avoir la main lourde contre des opposants qui dénoncent tous des sévices inqualifiables d’horreur tels :

La privation d’eau, de nourriture et de sommeil,

Le viol à la bouteille ou le viol tout court

Le passage à tabac en tournante

La nudité forcée pour les femmes en période de menstruations

L’exposition à des températures extrêmement froides ou chaudes

La « Falaka », ou coup de bâtons sur la plante des pieds

« l’hélicoptère », position ou le détenu, pieds et poings liés, est suspendu accroupi, un bâton passé entre les coudes et les genoux et se retrouve la tête en bas, soumis ainsi à une pluie de coups de ceinturons sur le fessier

L’isolement dans le noir complet avec des musiques jouées à plein volume pendant des semaines.

Le simulacre de noyade ou d’exécution

…………………………………

A l’heure où l’Amérique, en véritable démocratie, n’hésite pas à évoquer le devoir d’inventaire sur les dérives de son passé, le régime marocain continue de nier la brutalité de ses méthodes contre ses propres citoyens épris de liberté. Il abrite encore des prisons secrètes où est dispensée la question par des spécialistes formés à l’ère de Hassan II et qui continuent d’officier sous la pseudo nouvelle ère.

Et puis il y a l’impardonnable, ce que nous n’oublierons jamais, ce palier supplémentaire dans l’horreur et l’abomination que le régime n’a pas hésité à franchir : torturer à compte d’autrui. Les américains connus pour ne jamais recruter, ni sous-traiter qu’à des compétences, il faut croire que la réputation du maghzen, en matière de torture l’a précédé pour se voir confier la délicate tâche de la sous-traitance des interrogatoires des présumés combattants d’Al Qaida, en réalité de pauvres diables pour la plupart d’entre eux. Trompés ou manipulés, par des recruteurs sans scrupules, ils ont finalement, après avoir subi les pires humiliations, enfermés dans des containers, ballottés comme des sacs dans des cargos militaires, abouti dans notre pays, où leur foi est, pourtant, religion d’état, pour y subir d’abominables actes de tortures, et peut-être mourir dans d’indicibles souffrances, sous les coups de leurs propres coreligionnaires.

A ceux qui parlent de démocratie, de monarchie parlementaire, de « roi des pauvres » ou de je ne sais quelle autre chimère, dont nous n’aurions pas encore conscience, je citerais ces quelques lignes qui rendent hommage au combat des femmes et des hommes de liberté. Elles ne remontent pas aux heures sombres du colonialisme, ou aux années de luttes intestines qui ont suivi son départ. Elles ne datent pas de ces années de terreur que l’on a surnommées celles de plomb. Elles sont contemporaines de ce que certains persistent à qualifier de nouvelle ère et ponctuent un long article rédigé par l’un de nos amis « facebookeurs », où il retrace les souffrances du passé, mais également celles du présent. Elles racontent, à elles seules, l’histoire d’une lutte juste pour une cause juste que n’a jamais cessé de mener notre peuple, pour son droit à une vie digne et libre

 

 » Je voudrais rendre un hommage fort et solennel à tous ceux et toutes celles, poètes, libres penseurs, enseignants, ouvriers, paysans, étudiants et lycéens qui n’ont pas hésité dans les moments les plus sombres, au péril de leur vie, de leurs amours et de leur liberté, à affronter les mains nues, les cohortes de la barbarie. A ces militants, qui, pour la dignité et la grandeur de tous, continuent d’agir sans relâche, j’adresse toute mon admiration et mon témoignage de foi. »

 

Le jour où le régime marocain ouvrira ses prisons secrètes aux visites de simples citoyens, laissera consulter les archives de sa police secrète, livrera à la justice les bourreaux et les commanditaires des crimes politiques et acceptera de faire son examen de conscience en toute transparence, ce jour, et ce jour seulement, nous pourrons alors croire à l’avènement de cette arlésienne appelée nouvelle ère.

 

Parce que tout ce dont il est question aujourd’hui, relève de la rodomontade pure et simple.

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Une nouvelle ère………..d’abominations

  1. dima dit :

    t’as des infos concernant la photo, eplume ?

  2. décidément, écrire un artcle est devenu juste une fin en soi, quitte à faire le grand écart, et chercher à surfer sur certains sujets à la mode…
    lorsqu’il y eut les attentats du 11 septembre, tout le monde a crié haro sur les terroristes, notamment « islamistes »…
    et maintenant que ça paye politiquement de pleurer hypocritement sur le sort de ces mêmes « islamistes », chacun trempe sa plume et son « eplume » dans l’acide pour s’attaquer au MAROC…il s’agit maheureusement souvent de marocains ou qui se prétendent comme tels…..
    moi, personnellement comme toute personne normale, si tant l’on pourrait être considéré comme normal, de nos jours, je suis contre toute torture de quelque nature que ce soit…
    mais il est anormal, de chercher à torturer juste notre pays, pour des événements qu’il n’a nullement provoqués et qu’il a plutôt subis, bon gré malgré…
    le jour, où l’on jugerait bush, ramsfield et compagnie, pour les crimes commis ne serait-ce qu’à la prison de boughrib, l’on pourrait voir ailleurs…
    sinon , c’est comme toujours, le MAROC est considéré comme un petit mur sur lequel n’importe qui peut venir jouer aux sauts de moutons (7wie6 9sir kay le3bou 3lih sebsabboutt)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s