Pourquoi je suis contre la cession de 7% de la part de l’Etat marocain dans le capital de Maroc Télécom ?

28.07.2011 |   Anouar ELAZHARI   |  eplume.wordpress.com

Cette opération de cession de 7% de la part de l’Etat marocain dans le capital de Maroc Télécom (qui est actuellement de 30%) serait une action dans le mauvais sens de la part du ministre de l’économie et des finances M Salaheddine Mezouar, car privilégiant des rentrées ponctuelles qui serviront à alléger le déficit du budget de l’Etat au détriment   de revenus stables et réguliers  dans le future.

Il est certes judicieux de veiller à ne pas laisser filer le déficit public, et donc maîtriser l’évolution de la dette de l’Etat marocain, notamment dans une conjoncture marquée par les grands problèmes que vivent les économies européennes (et les Etats-Unis récemment) ainsi que l’euro à cause des problèmes de surendettement et d’incapacité de certains pays membres à maîtriser leur déficit et leur dette, et les risques que cela présente pour le cas du Maroc qui doit rester vigilant quant à l’équilibre de ses finances publiques et aux équilibres macroéconomiques.

Mais si nous considérons que la revue à la hausse du niveau actuel prévisionnel du déficit pour l’année 2011 (qui est de 3,5%) présenterait un risque potentiel pour la situation des finances publiques marocaines, alors il n’en demeure pas moins que la solution peut résider ailleurs que dans la vente des bijoux de la famille qui reste la solution la plus simpliste pour reboucher les trous budgétaires le temps d’un exercice. Ceci est d’autant plus valable lorsqu’il s’agit de l’un des fleurons de l’économie marocaine et de l’une des entreprises qui renflouent le plus le budget de l’Etat chaque année, une vraie machine à cash entre les mains de l’Etat marocain actionnaire. Plus encore, et au delà de son intérêt purement financier et comptable pour le budget de l’Etat, cette entreprise est le bras droit stratégique de l’Etat marocain dans sa politique volontariste de conquête des économies africaines, et elle demeure également une entité de premier plan dans la relation du Maroc avec la France qui dépasse le cadre purement économique pour toucher le plan stratégique et politique.

Il est clair que le ministre de l’économie marocain se trouve devant une facture exorbitante de la compensation, du prix de l’énergie et surtout des cagnottes sociales consenties à l’occasion des événements du « printemps arabe », et que les choix dessinés devant lui ne sont pas légion, mais un gouvernement politique est élu aussi pour sa capacité d’innovation et de recherche de solutions efficaces, durables et préservant en même temps les grands intérêts stratégiques du pays et des générations futures.

Cet article, publié dans Economie, Maroc, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pourquoi je suis contre la cession de 7% de la part de l’Etat marocain dans le capital de Maroc Télécom ?

  1. Vers une bonne nouvelle ?
    Le gouvernement marocain a probablement écouté la voix de la raison et a annulé l’appel d’offres pour la préparation de l’opération de cession de 7% du capital de Maroc Telecom en sa possession.

    Lisez ce lien : http://bourse.challenges.fr/news.hts?menu=news_actualites&urlAction=news.hts%3Fmenu%3Dnews_actualites&idnews=FPS110812_20446636&numligne=0&date=110812

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s