Crise Financière : Les Marchés Kamikazes !

10.08.2011 | Arrangé par Dima et Puisé chez  Charlie-Hebdo /Auteur-Charb

Souvenez-vous de la une du Petit Journal (non, pas « Le Petit Journal » de Canal +) où l’on voit le capitaine Dreyfuss au garde-à-vous dans la cour de l’école militaire. Un officier lui arrache ses galons et brise son sabre. Un commentaire : « Le traître« . Il vient d’arriver la même scène humiliante au président des Etats-Unis. Obama a été dégradé devant sept milliards de Terriens par l’agence de notation Standard & Poor’s. Ses trois A gisent au sol et on lui coud grossièrement des épaulettes AA+ sur son costard anthracite. C’est du provisoire. Si le président ne satisfait pas Standard & Poor’s, son AA+ risque de finir lui aussi dans la boue. La faute à Obama ? il n’a pas satisfait les marchés. Qu’il satisfasse ou non ses concitoyens,
tout le monde s’en fout. Ce ne  sont pas eux qui le sanctionneront lors de la prochaine élection, ce sont les marchés. Un bulletin de vote vaudra toujours moins que la plus minable des actions de la plus minable des sociètés. Même une action Natixis a plus de valeur qu’un bulletin de vote (tous ceux qui ont fait la connerie d’acheter du Natixis comprendront. Si toutefois il leur reste de quoi se payer le journal…). Le système  « un homme une voix » a vécu. Aujourd’hui c’est : tant d’actions, tant de voix. Qui a décidé de ce système ? Les marchés ? Les agences de notation ? Non, les politiques. Les marchés prennent des décisions à la place des politiques uniquement parce que les politiques l’ont bien voulu. Obama, petit soldat des marchés, est un engagé volontaire. L’humiliation que lui a fait subir Standard & Poor’s n’est pas assez grande.

Les marchés décident que tel pays ne prend pas des mesures suffisantes  pour limiter son déficit budgétaire. Les marchés décident que les dirigeants politiques doivent faire des économies. Il faut d’abord réduire les dépenses publiques de santé. Le rêve des marchés, c’est le désengagement total de l’Etat dans tous les domaines. Mais d’abord la santé. Quand la mauvaise santé des travailleurs sera telle qu’elle influera négativement sur la productivité, il sera toujours temps de remettre en place une sommaire médecine du travail. T’as besoin de tous tes doigts pour appuyer sur le bouton, là ? Non, bon, alors, au boulot ! Privatisations de la santé, de l’éducation, des transports, de la sécurité, de la justice, de l’air, de l’eau, des atomes, de l’espace, du néant, de l’infini… Toute la puissance de l’Etat doit être mise au service du remboursement de la dette. Les Etats sont les petites putes des marchés. Obama, Sarkozy, Merkel, tapinent pour les marchés.

Une solution pour rembourser la dette, c’est d’augmenter les impôts. Mais pas les impôts de n’importe qui. Pas les impôts de ceux qui ont prêté de  l’argent aux Etats et qui s’enrichissent des intérêts de la dette… T’es dingue !La pute ne rachéte pas sa liberté en faisant payer des passes à son maquereau. La principale mère maquerelle des Etats-Unis, c’est la Chine. C’est la Chine qui détient la plus grosse partie de la dette des Etats-Unis et qui exige  qu’Obama fasse de grosses économies (sur le dos du prolo, bravo les cocos). Quand l’Américain n’aura plus les moyens de consommer (même plus chinois), la Chine pourra encore moins prêter aux Etats-Unis et crèvera. La connerie des marchés est en train d’avoir la peau des marchés.

Comment se protéger du chaos ? En achetant de l’or ? En investissant dans  l’immobilier ? Il aura l’air malin, le plouc, avec son petit lingot lorsqu’il ne pourra plus rien acheter avec parce qu’il n’y aura plus rien de produit. Quand le moindre quignon de pain vaudra tous les lingots de la Terre, ce sera qui, le plus riche ?  Ni celui qui détient l’or, ni celui qui détient le pain mais celui qui détient la force. Il pourra à la fois avoir le pain et l’or. Les Etats ruinés pilleront les autres Etats ruinés s’ils en ont les moyens militaires. Bref, on fera comme ça s’est toujours  fait. La barbarie armée pour remplacer la barbarie des marchés. Vous avez lu La Route ? vous avez vu le film tiré du livre ? Très chouette.

[youtube:http://youtu.be/3EeT7DBn22U%5D


Cet article, publié dans Economie, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Crise Financière : Les Marchés Kamikazes !

  1. mouka dit :

    C’est ce que j’appelle de « la masturbation intellectuelle ». De la speculation sous influence de hashish.
    Voila, je ne vais meme pas perdre mon temps a expliquer mon point de vue, tellement cet article est nul.
    Faites nous tous une faveur: Arretez de vous saouler la gueule. Vous faites pitie a la fin.

    • dima dit :

      1- L’article est de Charb – l’éditorialiste de Charlie Hebdo.
      2- J’aurais bien aimé connaitre ton argumentation et ton point de vue.
      3- Tu nous as habitué à des commentaires respectueux.
      4- Le seul modérateur du blog est son propriétaire @tou_mehdi

  2. abdesselam dit :

    Honnêtement cet article de Charlie hebdo, c’est n’importe quoi.

  3. slimsouf dit :

    je ne comprend pas pourquoi il y a du monde qui trouve cet article nul, alors que c’est vraiment ce qui se passe sous le nom de la grande arnaque mondiale, le systeme financier est tellement pourri que ca va s’ecrouler comme un chateau en carton et ca sera proche; regardez ce doc:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s