Voter PJD, quelle horreur!!!

17.09.2011  |  Karim Tazi |   eplume.wordpress.com

Depuis que j’ai fait part de mon intention de voter PJD au cas ou le PSU maintiendrait son intention de boycotter les élections législatives du 25 Novembre, j’ai reçu de nombreux messages manifestant étonnement, incompréhension, choc mais aussi approbation. Il m’a semblé utile de récapituler certaines de mes raisons dans les lignes qui suivent.

Après l’adoption de la nouvelle constitution, le principal défi qui est adressé aux partis politiques marocains est d’exploiter les marges de manœuvre limitées mais réelles qu’elle comporte. Or le récent incident du retrait du projet de Loi de Finances qui s’est fait sur instructions sans que le Premier Ministre ni le gouvernement ne pipent le mot, prouve que les partis actuellement au gouvernement ne sont pas capables d’exploiter ces marges de manœuvre.

Le pari –ce terme indiquant la part d’incertitude sur le cheminement et le résultat – que je fais, est que le PJD est de tous les partis qui ont une chance de remporter la première place aux élections, celui qui est le plus capable de s’autonomiser par rapport à la tutelle du Palais ou pour être plus précis de de certains membres de l’entourage royal. L’usage qu’il fera de cette autonomie importe peu dans la phase actuelle, le plus important est qu’il y ait volonté d’autonomie. Il faut d’abord que le bateau (la classe politique Marocaine) rompe ses amarres, il sera toujours temps de décider par la suite du cap qu’il prendra.

Si jamais le PJD accédait à la responsabilité gouvernementale, nous serions devant deux éventualités : soit il imposerait les institutions élues comme centre du pouvoir et traduirait leur responsabilité dans des avancées significatives de la démocratie et de la bonne gouvernance, et il aurait fait œuvre utile en nous introduisant enfin dans la modernité démocratique et en imposant aux autres acteurs de d’élever à ce diapason ; soit il faillirait en cela, et son expérience gouvernementale contribuerait à « désenchanter » le rêve d’un gouvernement « bon parce que à référentiel religieux ».   Je suis tout à fait conscient que certains pourraient voir une forme de cynisme dans ce pari, pour ma part j’y vois surtout du pragmatisme.

Evidemment, il ne faut pas trop rêver, et voir le PJD accéder à la primature par le simple jeu du scrutin n’est pas réaliste vu la mainmise du pouvoir sur les élections et l’arrangement du système électoral pour la cooptation d’affidés du pouvoir et de partis sans identité ni colonne vertébrale.

La « déclaration de fréquentabilité » qu’accordent au PJD nombre de personnes éloignées de sa sensibilité comme moi, vaut surtout comme déclaration de rejet d’un système qui s’évertue à se reproduire et à reproduire ses institutions et ses élites d’une manière de plus en plus déconnectée des besoins du pays, des aspirations du peuple et des impératifs du monde contemporain.

Évidemment, je ne retrouve pas chez le PJD des valeurs importantes pour moi comme la laïcité, l’émancipation de la femme, la liberté de moeurs ou la liberté de conscience (même si des prémices d’évolutions dans le bon sens sont clairement à l’œuvre). Je, reconnais toutefois à ce parti une réelle, bien que relative, indépendance par rapport au pouvoir, un fonctionnement interne démocratique, un véritable ancrage populaire et un travail parlementaire sérieux. Sur tous ces plans il se distingue des partis de la coalition A8 et de la Koutla.

Enfin, j’ai le sentiment que la véritable raison pour laquelle le Makhzen a depuis longtemps opté pour une stratégie « tout sauf le PJD » c’est qu’il redoute qu’une fois au gouvernement, ce parti pourrait à l’inverse de ceux d’aujourd’hui, refuser d’avaler certaines couleuvres ou plutôt certains boas, surtout ceux relatifs au renforcement ou à la pérennisation des rentes les plus importantes dont se nourrissent les piliers de ce même système.

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Voter PJD, quelle horreur!!!

  1. Mathématicien dit :

     » L’usage qu’il fera de cette autonomie importe peu dans la phase actuelle,  »
    Non ;non et non. Un parti ,quel qu’il soit;qui n’est pas foutu de s’expliquer en profondeur sur sa vision s’il en a et surtout de l’assumer pleinement ne mérite pas ma confiance.
    Cher Karim, détrompes toi.

  2. observaor dit :

    Alors, Monsieur Tazi, après le 20 février, vous voilà donc admirateur et défenseur de PJ.D. C’est ce que l’on appelle de la suite dans les idées! Bravo!

  3. bakarri dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec vous, j’observe depuis longtemps ce parti, et je suis satisfait sur ses prestations politiques, hormis quelques reserves sur les prestations de quelques uns de ses élus locaux, qui ont fait un pacte avec le diable en l’occurence le (PAM) et qui ont raté leur rendez-vous avec le citoyen.
    Je croix que tous les partis marocains, tous sans exception, ont leur part de responsabilité dans la déterioration de la scène politique marocaine, mais je conviend qu’il faudrait faire quelques concessions en chosissant le moindre mal, et c’est ce qui a porté mon choix sur le PJD, au moins j’y constate une certaine integreté et une certaine démocratie chez ses dirigeants, qui n’hesitent pas à denoncer les derapages du gouvernement et des autres élites dans la gestion nationale des affaires de l’état.
    Leur « marjiya » islamique m’est égale, je presume que c’est une idéologie comme les autres, marxiste, liberale ou ultraliberale, n’ont plus la meme connotation comme dans le passé, acuelement face aux defis internationaux liés à la mondialisation, seule une liberté d’action et une independance par rapport aux lobbys existant est capable de faire la diference.
    Cependant, et etant donné les énormes interets (d’argent et de pouvoir) en jeu, notament ceux des dirigeants actuels éparpillés dans les grands partis traditionnels, (les Radi, Himma, El Yazghi, Lachgar, Ansar, les Fassi, Ghallab, Khiyari, Mezouar, Ben Abdallah, et les autres) je croix qu’une auto-censure, ou pratiquement une conspiration (le cas de l’exclusion systématique des membres du PJD du CNDH Conseil National des Droits de l’Homme de Yazami), sans oublier l’abstention ordonnée des « mourids » de Yassin, barrerait la route à l' »explot » du PJD;
    A la lumière de tous ces arguments et en l’absence de signaux forts du Makhzen, qui n’a pas pu manifester le moindre geste contre l’impunité des grands falsificateurs et voleurs notoires (ceux de la CMR de l’ONDA, du CIH etc) je ne peux qu’appeler à une abstention généralisé de ce processus qui ne ferait que reconduire et légitimer cette classe didrigeante, qui reviendrait peut etre sous de nouveaux masques pour garantir la pérénité de ses interets
    Les enfants et proches de ces dirigeants sont aux aguets, comme les fils du dechu Kaddafi.
    Le Maroc se trouve dans une phase cruciale de son histoire, c’est une vraie democratie ou un chao certain qui sont en jeu … nous pouvons encore sauver ce qui pourrait l’etre, sans basculer dans le terrorisme aveugle des salafistes ou des adlistes, c’est pour cela que j’appelle à voter PJD ou s’abstenir !

  4. Mathématicien dit :

    En apolitik & indépendant,
    il est vrai que le PJD est qq part tentant .Ceci vaut par rapport aux autres partis qui ne cachent pas leur mercantilisme .Cependant le jeu au caméléon du bosse de ce parti me laisse parfois perplexe.
    Pour moi ils sont tous les mêmes et en définitive c’est le rejet en bloc;je n’accepterai jamais de cautionner la médiocrité..

  5. frikss dit :

    « et son expérience gouvernementale contribuerait à « désenchanter » le rêve d’un gouvernement « bon parce que à référentiel religieux » »

    Le regime marocain actuel (comprendre le makhzen) est a referentiel religieux – jusqu’a l’os.

    Si le PJD gagne, il aura sa legitimite de la population, non d’une entite divine. Le fondement de la monarchie marocaine est que le roi est representant d’un dieu (l’Allah islamique en l’occurence) sur terre.

  6. Abokhoubaib dit :

    Tout à fait d’accord avec vous,les circonstances nous conduit vers la vote du PJD, ils l’ont bien mérité gagnant notre confiance. Même si le méfie du makhzen et d’autres parties, tout de même ces derniers tremblent quand le pjd menace.
    Espérant que le pjd soit 1er le 25 pour réaliser un peu du rêve marocain celui des libres marocains

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s