Lettre coup-de-gueule à certain(e)s de mes ami(e)s progressistes, de gauche, défenseurs des droits humains et hyper-démocrates

24.10.2011 |    Ghassen Amami    |  eplume.wordpress.com

J’ai vu de nombreux amis à moi – avec qui je croyais partager l’attachement à un idéal progressiste, de gauche et aux droits humains – justifier et défendre  (comme si c’était la plus simple des évidences) la remise du pouvoir post-Ben Ali aux piliers de son régime.

Je les ai vus n’user du droit de manifester (celui qui ne mène pas le pays droit au mur) que pour défendre les libertés individuelles propres à la classe bourgeoise (je le redis car ils ne manifestèrent jamais contre les violences policières qui ciblaient les jeunes militants, ni pour exiger que les blessés de la Révolution soient pris en charge par l’Etat, ni pour défendre la liberté d’expression de ceux qui n’ont pas l’heur d’être né sous la bonne étoile d’un ciel de banlieue-nord); rendant ainsi aux yeux du peuple, le progressisme, la gauche et la défense des droits humains synonymes de collaborationnisme, de complot bourgeois et d’islamo-phobie.

J’ai vu de nombreux amis à moi –  avec qui je croyais partager le sens critique et l’aberration du suivisme – se transformer en troupeaux de fans derrière des leaders politiques surpris (dérangés mêmes) par la Révolution et/ou fieffés corrompus (d’autant plus que certains d’entre eux recrutaient du RCD à la pelle ou étaient recrutés par ses parrains; sans que cela ne choque mes amis: « c’est la politique, et puis ils sont compétents ») ou bien complètement dépassés et sans projet sociétal et dont certains recevaient visiblement l’appui financier des ricains, des sionistes et/ou des français (sans que cela ne choque mes amis « l’argent c’est le nerf de la guerre et la Tunisie n’est pas isolée »); pour gueuler ensuite contre l’interventionnisme et le pognon politique de leur adversaires.

J’ai vu de nombreux amis à moi –  avec qui je croyais partager l’attachement profond aux principes démocratiques – lâcher leur hargne sur le peuple dès lors que celui-ci se prononçât à la faveur de leurs adversaires (nos adversaires) et le peuple glorieux dont ils chantaient les louanges pendant la campagne électorale (pas beaucoup lors des Kasbah) se vit métamorphoser en une bête laide, ignare et ingrate (« – Après tout ce que nous avons fait pour toi, après tout ce que nous t’avons promis??? – Euh.. ct quoi au juste? ») et même appeler les cousins français à voter FN afin de chasser nos compatriotes immigrés à cause de leur vote (celui-ci ne s’est pas fait prier pour sauter sur l’occaz)!!!! Wow, wow wooowww!!!! Où va-t-on???

Je prie ces amis-là,  les progressistes, de gauches, épris des droits humains et fondamentalement démocrates de se chercher de nouvelles étiquettes. Je ne peux me départir de votre amitié, mais, de grâce, je ne peux en aucun cas partager avec vous le sens que vous donnez à ces valeurs. C’est un sens que ni le dico ni le bon sens ne connaissent. Et comme il nous est donné de vivre ensemble, comme de vivre avec les islamistes, je ne verrai pas de problème à cohabiter avec les fachos que vous êtes devenus.

 

Cet article, publié dans Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s