Mort sans procès. Une fois de plus.

24.10.2011 |    Tariq Ramadan    |   Tariq Ramadan.Com

Il n’y eut ni procès, ni jugement, une fois encore. Au cours des cinq dernières années, le scénario dans le monde arabe semble être le même. Encore et toujours, le même désordre, la même fin dramatique. Saddam Hussein, Oussama Ben Laden et Kadhafi ont été tués sans procès équitable – aucun juge ni aucun jury n’a rendu de verdict – et de la manière la plus indigne. Saddam Hussein a été pendu le jour de la fête musulmane (après une parodie de procès) et son exécution a été filmée par une caméra de téléphone mobile. Oussama Ben Laden a été assassiné alors qu’il était non armé, sans qu’aucune image ne puisse apporter une preuve de son sort. Kadhafi a été capturé vivant, battu, puis exécuté, avec des centaines de personnes autour de lui qui prenaient des photos de son visage couvert de sang. Ils riaient, criaient et dansaient même tout en lui arrachant des cheveux et en tordant sa tête afin de prouver qu’il s’agissait bien de lui. Certains s’étonnent de ce spectacle pitoyable : jusqu’où notre humanité peut-elle donc aller ? Kadhafi était un tyran, un dictateur, cela ne fait aucun doute. Mais en tant qu’être humain, il avait le droit d’être jugé et, une fois mort, son corps aurait dû être protégé et respecté. La couverture médiatique de sa capture et de sa mort, ainsi que les commentaires faits à son sujet étaient inhumains, troublants, révoltants. Je n’aimais pas Kadhafi ; j’ai détesté la manière dont ses assassins se sont comportés – de près comme de loin.

Nous connaissons à présent une partie de l’histoire. Il était en train de tenter de fuir de Syrte avec un groupe de partisans, lorsque les forces de l’OTAN les ont localisés et bombardés. Les forces françaises qui dirigeaient l’opération ont été capables d’arrêter le convoi et, ce faisant, d’aider les opposants de Kadhafi à le capturer. Voilà bien l’image du soulèvement libyen : sans l’OTAN, l’opposition à Kadhafi n’aurait pas remporté de succès. Il reste à répondre à une question cruciale : quel rôle jouera l’influence étrangère dans l’avenir de la Libye ? Qu’il est troublant de voir les Présidents et Premiers Ministres, de Nicolas Sarkozy à Barack Obama et David Cameron – qui négociaient ouvertement avec Kadhafi jusqu’à l’année dernière – saluer sa mort, tout en essayant de convaincre le public qu’ils avaient toujours soutenu les démocrates, ainsi que la démocratie. Dans l’ivresse de la victoire, il n’y a aucune honte à profaner les morts, aucune honte à mentir aux vivants. La Libye est sous contrôle, disent-ils. Mais qui contrôle la Libye ?

On ne peut pas faire confiance au Conseil National de Transition (CNT). Il est dirigé par un ancien ministre du gouvernement de Kadhafi dont on soupçonne qu’il a eu des liens secrets avec les services secrets américains bien avant la rébellion. D’autres membres de haut rang du CNT avaient également participé au régime précédent, certains faisant partie de l’armée ; certains des services de renseignements libyens, tandis que d’autres ont même été identifiés comme étant des extrémistes. Cependant, il est assez clair que si le CNT a reçu un soutien aussi rapide de l’Occident, ainsi que des Nations Unies, c’est parce que ces derniers connaissaient les acteurs clé et parce qu’ils avaient reçu l’assurance que leurs intérêts seraient protégés. La présence des dirigeants français, britanniques, américains et turcs à Tripoli avant même la capture de Kadhafi confirme qu’ils avaient raison.

Le CNT semble aujourd’hui contrôler la situation – mais de nombreuses questions demeurent sans réponse. Il y a tant d’informations contradictoires qui émanent du CNT (au sujet d’accords secrets avec l’Occident, de la capture de certains individus et même de son succès sur le terrain) et on a assisté à un traitement tellement inhumain durant les combats (en particulier contre des immigrés africains), qu’il y a toutes les raisons de douter de l’avenir de la Libye en tant qu’Etat fondé sur la transparence, ainsi que des valeurs démocratiques.

Kadhafi est mort. Le peuple libyen a acclamé et célébré l’événement. La page d’une ère sombre a été tournée. Toutefois, la révolution est loin d’être achevée. Un coup d’œil rapide vers l’Irak, l’Egypte ou la Syrie suffit à nous convaincre que de puissants intérêts économiques et géostratégiques sont en jeu, et que les pays concernés sont loin d’être autonomes. La Libye ne sera pas une exception : les Etats-Unis, ainsi que les pays européens ne laisseront pas le nouveau régime faire usage de ses ressources pétrolifères afin de développer en Afrique du Nord une dynamique de solidarité Sud-Sud. La Libye est à présent à un carrefour critique ; les mois et années à venir démontreront si nous avons assisté à une révolution dans la région ou bien à une cynique redistribution des alliances. Les nouveaux dirigeants sont tellement reconnaissants à l’Occident qu’il paraît plutôt impossible de pouvoir espérer un avenir véritablement indépendant. Des démocraties tant contrôlées sont loin d’être des démocraties ; la voie vers une libération entière et réelle est jonchée de défis.

Regarder les images de Kadhafi mort et maltraité a été une triste expérience. Lire la couverture médiatique et entendre certains dirigeants occidentaux et arabes célébrer sa mort et féliciter les Libyens était encore plus perturbant. Faisaient-ils la fête parce que le dictateur était mort ou bien parce que la route était désormais ouverte à de nouvelles stratégies de contrôle à mettre en œuvre ? Ce qui était sensé avoir été une marche vers la liberté ressemble aujourd’hui de plus en plus à une voie menant à des troubles futurs, ainsi qu’à une nouvelle forme de servitude.

Chaleureux remerciement à S.H. pour la traduction

 

Cet article, publié dans Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Mort sans procès. Une fois de plus.

  1. larabi dit :

    Eh bien voila une autre preuve tangible de ce qu’on dit en anglais « who cares », il y aura d’autres qui suivront de la meme maniere ou pire et « who cares »…le monde musulman estimE a plus de 1milliars 350millions de sujet ont certainement d’autres chat a fouetter…Nous vivons desormais dans la jungle et cela depuis les temps des tenebres , question de droit humain ou autres ,s’applique sur des sujets normaux non pas sur des calibres du genre ce qui a ete cite dans le reci. A qui veut l’entendre ou lire…c’est une verite absolue qui n’a pas de droit de negociation , tu l’acceptes c’est bon , tu ne l’acceptes pas c’est toujours bon aussi, et finalement « who cares »…

  2. Citoyen dit :

    Voici un copier-coller type à reproduire à l’infini pour répondre à ceux qui se posent encore des questions sur cette fin dramatique…

    Mohajer

    26 octobre 2011 – 17 h 23 min

    « Kaddafi a eu ce qu’il merite 2 balles dans la tete. Les gens qui sont derriere leur pc entrain de se lamenter sur ce dictateur sanguinaire sont soit mal informe soit des hypocrites. Kaddafi par son entetement et par son desir de garder le pouvoir coute que coute a ete la cause de la mort de plus de 55000 Lybiens, la cause de la destruction de plusieurs villes, villages et infrastructure. C’est lui qui a cause l’intervention des pays de l’OTAN car il etait sur le point de commettre un genocide par sa decision de raser Benghazi. Durant ses 42 ans de regne il a massacre et dilapide les richesses du peuple Lybien dans des mesaventures que tout le monde connait. Alors que lui et ses fils menaient une vie de decadence a coup de milliards de $ a travers le monde, les Lybiens vivaient dans la misere et l’injustice dans un pays qui fait recette d’a peu pres $32 Milliards / an. Dites moi ou est alle tout cet argent? vous les illumines qui defendent de tyran.

    Moi personellement j’aurais aime qu’il soit juge dans un tribunal et pendu haut et court. Oui « Ila derti bhalou, ma fettih boualou » je suis d’accord.

    Mais mettons nous a la place de ceux qui l’ont arrete et execute, c’est facile de porter jugement lorsqu’on est a des milliers de kms assis bien au chaud dans un fauteuil. Les gens qui l’ont arrete. la plupart d’entre eux ont ouvert les yeux dans un pays qui ne jure que par Kaddafi et son torchon de livre vert, toute leur vie ils ont subi un matrquage mediatique distille, braiwashed, deprived de leur droits et du droit meme de se poser des questions. Des gens qu’il a appelle des rats, qu’ila voulu massacrer comme des rats. Des gens qui ont perdu des proches, qui ont vu un frere, un pere, une soeur…. massacre ou torture devant leurs yeux. Vous-vous attendez quoi qu’on l’arrete, on lui recite ses droits. qu’on le met au chaud et qu’on attendent l’intervention de Brigitte Bardot pour sauver sa peau dans un proces qui va durer une eternitee. Soyons raisonnable et cessons de deverser des larmes de crocodiles sur cet idiot appele Kaddafi. Les Lybiens n’ont pas de temps a perdre, ils doivent unir leurs efforts et commencer a batir leur pays le plutot possible. Je penses que les Lybiens sont bien conscients qu’il sont au debut du chemin, que le plus dure reste a faire, mais je suis confident qu’un peuple qui a su comment detroniser un tyran saura comment batir une Lybie pour le bien etre de tous les Lybiens. »

    Merci Mohajer pour cet excellent post…

  3. bram dit :

    les événements des dernièrs jours en Lybie sont de mauvais augure pour la suite..on aurai souhaité voir une autre version de ces fait..
    ceci dit, mais quel pays est vraiment libre et indépendant stratégiquement,et au niveaux de ces alliances? on fait toujours avec ce qu’on a?!!
    juste une supposition: qu’aurait-on dit si, aucun pays occidental n’avait réagi à l’agression de Kaddafi, et si c’était plutôt (ex:) l’Arabie Saoudite qui avait aidé le CNT à se libérer, es ce pour autant qu’ils auraient eu plus d’indépendances?

  4. frikss dit :

    Si Tariq Ramadan s’insurge contre le sort des non-croyants, les droits des femmes ou des homosexuels en terre d’islam, ses critiques serait plus recevables.

    J’ai l’impression que le meurtre de Kaddafi n’est qu’une occasion de plus pour lui de diaboliser l’Occident.

    • dima dit :

      Vous parasitez le champ des revendications du M20F avec vos
      soucis de ne pas vouloir jeuner pendant le ramadan,
      d’orientation sexuelle (Homosexualité et autres Zoophilies)
      en terre d’Islam de marche contre le harcélement sexuel.
      Je respecte les libertés inviduelles mais il y a quand meme
      une priorité à respecter comme celle de la dignité, justice
      sociale, justice indépendante, transparence des élections,
      respect des droits de l’Homme, éradiquation de la corruption
      à tous les niveaux de l’administration marocaine et tout ce qui
      peut qualifier une gouvernance de démocrate.
      Je ne suis pas un homophobe ni un machiste ne respectant pas
      les droits des Femmes mais il y a un temps pour tout et
      la priorité est arbitre…

      • frikss dit :

        « terre d’Islam »

        La terre n’a pas de religion. Les individus ont des croyances.

        Le #20fev a ete fonde par une personne qui ne croit pas en ce Allah dont vous nous bassinez! Revisez vos lecons!

    • dima dit :

      … De plus en faisant référence aux exemples, on se pose
      la question de ce qui est prioritaire :

      – Des citoyens diplomés de Safi ou de Bouarfa qui cherchent
      un travail et qui le revendiquent en faisant des sit-in parfois
      à leurs risques et périls.

      ou

      – deux pelés et un tondu issus d’une association douteuse et
      manipulée par les services qui veulent faire une rencontre
      nationale à Sebta, une pure provocation voulue pour aider
      à discréditer les manifestants du M20F à l’intérieur du Maroc.

      « Tanger.- Kif-Kif, la première association (non reconnue)
      de gays marocains, a décidé de convoquer pour le mercredi
      19 octobre, une rencontre nationale à Sebta. Pourquoi le
      choix de Sebta, une ville que le Maroc revendique ? Dans
      une déclaration à l’agence de presse espagnole EFE, des
      responsables de Kif-Kif ont refusé d’y voir une « provocation »
      et ont justifié ce choix par le fait que « le mouvement gay à
      Tanger et Tétouan est en pleine expansion
      «  ».

      http://www.demainonline.com/2011/10/14/les-homos-marocains-se-refugient-a-sebta/

  5. marokino dit :

    Kaddafi qui était un dictateur absolu a été purement et simplement exécuté sous les ordres des USA : la déclaration de Hilary Clinton à ce sujet est on ne peut plus claire : écoutez et regardez le cynisme de la S.E. américaine :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s