Kafka for president

24.11.2011 |  Omar Saghi    |   eplume.wordpress.com  

Ce vendredi 25 novembre, les Marocains voteront. L’exercice ne leur est pas inconnu. Outre la pratique du référendum, toujours apparentée au plébiscite, le pays a connu, depuis 1963, plusieurs élections législatives. Qu’elles aient été entachées de fraudes ne doit pas masquer le rôle qu’elles ont joué. Le clientélisme, la corruption généralisée et l’indifférence idéologique que l’on reprochait à nos députés permettaient au Parlement de jouer son vrai rôle : maintenir un lien entre un pouvoir central encore faible et les lointaines notabilités régionales, permettre une forme de distribution des richesses via la corruption et les malversations, reporter jusqu’à l’échelle nationale des réclamations provenant du niveau tribal ou villageois… Un paradoxe accompagna cette histoire électorale : l’assimilation de cet exercice par les Marocains n’empêcha pas le maintien, voire la progression, d’un taux d’abstention vigoureux.

Abstention d’indifférents et abstention d’engagés

Soyons précis : il y a au Maroc deux formes d’abstention, qu’il est malaisé et cependant vital de distinguer. Aux Marocains non-inscrits sur les listes électorales – par accumulation de plusieurs facteurs : analphabétisme, archaïsmes politiques, carence administrative… – s’ajoutent les indifférents, vivants hors de l’espace public naissant comme on vit hors de l’économie formelle…

Ces deux masses composent une abstention « culturelle » ayant très peu de significations politiques. À cette première forme s’ajoute une seconde abstention, politique et politisée. C’est elle qui fonde les appels au boycott d’élections jugées peu crédibles.

L’exercice auquel les Marocains sont priés instamment de participer ce vendredi sera différent. Non pas que les élections cette fois-ci soient particulièrement propres. Ou les partis combatifs. Ou les élus fidèles à leurs engagements. Mais la nouvelle Constitution, octroyée au printemps 2011, validée par référendum le premier juillet suivant, a introduit une clause qui en change le sens. L’article 47 impose que le chef du gouvernement, nommément « Raïs al houkouma », soit issu du parti majoritaire.

En bref, vendredi, les Marocains seront appelés à choisir des Grands électeurs, d’où sortira le Raïs (du gouvernement). Élections présidentielles passées par le prisme des législatives, elles nous imposent une tenue particulière. Il y a aujourd’hui plusieurs mouvements et quelques partis qui réclament un boycott de ces élections, comme ils réclamèrent celui du référendum. Mais ce boycott risque de perdre de sa signification en mêlant ses eaux à la vaste mer de l’abstention par indifférence de la majorité des Marocains.

Dans les années 1950, un jeune écrivain de science-fiction américain écrivit une nouvelle qui peut nous parler aujourd’hui. Il imaginait une élection présidentielle future, où de nombreux citoyens, refusant les deux candidats en lice, proposent de créer un bulletin pour eux, un vote « Franz Kafka », exprimant leur désarroi devant l’absurdité des programmes. Le lecteur imagine la suite. Après une âpre campagne électorale, Franz Kafka est élu président des États-Unis…

Voter blanc, un engagement citoyen

Le vote « Kafka » existe. Il s’appelle « vote blanc » ou « vote nul ». Voter blanc, c’est mettre autre chose dans l’urne que l’un des bulletins proposés. Voter nul, c’est ajouter une mention au bulletin, le déchirer, en mettre deux…  C’est une forme d’expression particulière, malheureusement peu connue dans notre pays, où l’on continue de vivre dans une culture du vote plébiscitaire, dans lequel on vote pieds et poings liés ou bien l’on reste chez soi. Le vote blanc est une expression politique. Il a un sens, celui du refus d’un système politique.

Dans notre pays, où le taux d’abstention est très élevé, le vote « Kafka » permettra une salutaire clarification : entre l’abstention par indifférence et l’abstention par engagement.

Vendredi prochain, la majorité des Marocains en droit de voter ne le feront pas. Une autre part des Marocains, inscrits, resteront chez eux. Ils nourriront la catégorie de l’abstention. Les promoteurs de ces élections espèrent que leur nombre soit le plus bas possible. Espérons-le avec eux, et ajoutons : espérons qu’ils aillent voter vendredi prochain : « Kafka for president »

 

Cet article est également publié sur le blog de Omar Saghi.

Cet article, publié dans Maroc, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Kafka for president

  1. Anonyme dit :

    Voter Kafka c’est jouer le jeu de la monarchie. C’est gonfler le taux de participation aux elections.
    Le boycott c’est la seule solution face a cette comedie qu’ils osent appeler elections.

  2. Mathématicien dit :

    J’ai lu en diagonale ;c’est suffisant pour jauger les idées de l’auteur..
    Au pays le plus beau du monde, les intellects par leur écritures trop savantes font plus mal que le contraire. C’est un constat d’échec criant.
    Les formulations diffèrent mais le diagnostic est le même: LA COMÉDIE ET L’HUMILIATION DE L’INTELLIGENCE DES MAROCAINS
    JE BOYCOTTE SANS AUCUNE RÉSERVE

  3. Asçotta WellCaball dit :

    Je vais tout avouer et sans bouteille ! Lorsque je suis arrivé à « Les promoteurs de ces élections espèrent que leur nombre soit le plus bas possible. Espérons-le avec eux, et ajoutons : espérons qu’ils aillent voter vendredi prochain : « Kafka for president ». » : j’étais réellement en colère .
    Ma chance fut qu’il n’y avait qu’un bref et bien clair commentaire de « ANONYME » qui dit : «Voter Kafka c’est jouer le jeu de la monarchie» . Merci ANONYME .
    J’avais voulu mettre de côté et entre guillemets toutes les belles phrases de notre « chercheur à Sciences-Po Paris » qui a même écrit une thèse (En darija je le traduit pour vous c’est un KAÉR, ETTAÉZ !) «sur le « hadj », pèlerinage qui constitue l’un des cinq piliers de l’islam.» : je me suis retrouvé avec pratiquement tout le texte de notre POU de KAFKA qui nous a pendu ce chef-d’œuvre de la bêtise et de l’hypocrisie !
    Il doit se prendre pour un « fondé de pou- voir en personne » de M-ZEN ! Il croit, notre pauvre intellectuel de service que « la nouvelle Constitution, octroyée au printemps 2011 […] validée par référendum le premier juillet suivant» . Il croit aussi « L’article 47 impose » !… Il n’a pas COMPRIS MAIS PAS ENCORE QU’AU ROI DU MAROC, RIEN NE S’IMPOSE ! Avouez que c’est un peu faible pour un CHERCHEUR ScienceS PO….Et lorsqu’il veut être précis, il écrit des conneries genre «Soyons précis : il y a au Maroc deux formes d’abstention » , comme si ailleurs, ils ont 36 !… UN SEUL OBJECTIF : sauver la face de son maître !

    Nous vivons dans les ténèbres des ALAOUI !…

    LES MAROCAIN(E)S AURONT LEUR PREMIER RENDEZ-VOUS AVEC L’HISTOIRE !
    Tous les « changements » de dynasties, de religions voire même de « civilisation » qu’a connu le Maroc n’ont été que des changements des EXPLOITEURS de notre MAROC aussi loin que l’on puisse remonter dans l’histoire : Nos exploiteurs et nos maitres-opprimeurs changent, PAS LEUR SYSTÈME D’ASSERVISSEMENT DES MAROCAIN(E)S ! LES MAITRES CHANGENT DE NOM OU D’IDÉOLOGIE, VOIRE MÊME DE RELIGION OU DE CIVILISATION, LES MAROCAIN(E)S DEMEURENT LEURS SUJETS ASSERVIS . Ainsi,les romains puis leurs clients et serviteurs, les arabes puis leurs clients et serviteurs, et depuis le 30 mars 1912 (presque un siècles ), les européens (Français 80% Espagnols 20%) puis leurs clients et serviteurs Alaoui , Fassi Fihri, Al Himma, Benkiraine !…
    Oui, Ce 25 novembre 2011, LES MAROCAIN(E)S AURONT LEUR PREMIER RENDEZ-VOUS AVEC L’HISTOIRE !
    S’IL(LE)S NE BOYCOTTENT PAS MASSIVEMENT CES ÉLECTIONS MASCARADES, IL(LE)S RATERONT CE RENDEZ-VOUS ET LES GÉNÉRATIONS FUTURES DEVRONT PAYER POUR LA FAUTE HISTORIQUE QUE NOUS COMMETTRIONS TOUS EN VOTANT POUR DES MARIONNETTES AUX MAINS DU TRÔNE TRAITRE ET FÉLON!

    Le Trône a détruit nos cultures traditionnelles, nos artisanats millénaires, nos systèmes ancestraux de solidarité sociale : LE TRÔNE NOUS A RÉDUIT À VIVRE DES DÉTRITUS des sociétés occidentales à qui il a vendu nos richesses et nos âmes !…
    LE 25 NOVEMBRE 2011 DEVRA ÊTRE DÉCLARÉ JOUR DE DEUIL NATIONAL . LES MAROCAIN(E)S organiseront des marches funéraires dans TOUS LES QUARTIERS POPULAIRES comme si on devait enterrer LA DIGNITÉ NATIONALE avec cercueil et tout le décor !…

    À BAS Le Trône ! À BAS LES PARTIS DU TRÔNE : DE USFP en passant par le P.P.S, le PAM, le RNI, LISTIQLAL et tous ceux qui participent aux COMÉDIES organisées par Le Trône et qui sont de VRAIES TRAGÉDIES pour les marocain(e)s d’aujourd’hui et les marocain(e)s des générations futures .
    À BAS M-ZEN …!
    À BAS LE TRÔNE DES ASSASSINS !
    À BAS LE TRÔNE DES TORTIONNAIRES !
    À BAS LE Trône ALAOUI !
    GLOIRE AUX MARTYRS !
    BOYCOTTONS LES ÉLECTIONS du 25 novembre 2011 : elles ne sont que  » MASRAHIYA HAZLIYA ‘3ELEEK OUA’3LIYA »

  4. dima dit :

    Le vote blanc, la misère civique…

    C’est en lisant le blogueur Omar que je me suis instruit quant
    à la valeur ajoutée du Vote Blanc au Maroc. Car il ne faut pas
    se tromper, l’IEP, école parisienne des sciences politiques par
    excellence, omet d’enseigner à ses étudiants qu’au Maroc
    « le vote blanc n’est malheureusement pas reconnu. Il est mis
    dans une catégorie plus générale appelée “Bulletins nuls”.
    Ces derniers incluent les votes blancs, les feuilles de vote avec
    ratures ou dépassement de la croix des limites de chaque carreau…
    Cela revient à mettre le vote blanc dans la même catégorie que
    celui des citoyens analphabètes qui n’ont jamais tenu un stylo de
    leur vie, et qui ont écrit une rature au lieu d’une croix en bonne et
    dûe forme. Pour rappel, il y a eu un million de “Bulletins nuls” en
    aux élections de Septembre 2007, ce qui en a fait déjà le 1er parti
    au Maroc non considéré et donc non reconnu.
     » .
    A quoi bon alors la théorie de « Kafka for président » dans la réalité
    des urnes marocaines ?

    http://www.elhyani.net/elections-du-25-novembre-nouvelle-supercherie-du-makhzen/#comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s